Crédit : Thierry Laforce / Agence QMI

Alouettes de Montréal

Alouettes: Sean Jamieson sur la touche, David Brown en renfort

Publié | Mis à jour

La première victoire des Alouettes de Montréal en 2022 a laissé des traces, puisque le centre Sean Jamieson est tombé au combat.

Mardi, l’entraîneur-chef Khari Jones a indiqué que le nom du joueur de ligne offensive avait été inscrit sur la liste des éclopés pour six parties. Jamieson s’est blessé au genou droit quand un joueur adverse est tombé sur lui dans les derniers instants du match de jeudi dernier.

«Cela semble moins sérieux que nous l’anticipions. Il devrait être en mesure de revenir au jeu cette année», a cependant révélé Jones après l’entraînement des siens.

En attendant, c’est l’homme à tout faire des Alouettes sur la ligne à l’attaque, David Brown, qui prendra les responsabilités de centre.

«Nous ne voulons jamais perdre un gars comme Jamieson, mais nous savons que nous sommes entre bonnes mains avec Brown», a affirmé le quart-arrière Trevor Harris, qui résume assez bien le message véhiculé par tous les membres de l’équipe interrogés à ce sujet.

Des fleurs pour «LBJ» et Jamieson

En 2021, Brown a brièvement pris la relève de Jamieson au centre, quand celui-ci était blessé. L’expérience fut brève, puisque le remplaçant a été touché à son tour.

«Il a énormément évolué depuis qu’il est un membre des Alouettes. J’ai pleinement confiance en ses moyens. L’an dernier, quand il a été envoyé dans la mêlée, il avait très bien performé avant de se blesser», a soulevé l’instructeur de la ligue à l’attaque Luc Brodeur-Jourdain.

Brown accueille ce défi avec optimisme, lui qui n’avait jamais évolué comme centre avant de se joindre aux Moineaux. Le numéro 66 se sent suffisamment outillé, notamment grâce à «LBJ».

«Luc m’a énormément aidé à comprendre les subtilités de cette position, lui qui y a évolué pendant plus de 10 ans dans cette ligue», a déclaré Brown.

L’athlète de 27 ans a aussi parlé de sa relation de proximité avec Jamieson. Les deux hommes ont le même âge et ont joué ensemble avec les Mustangs de l’Université Western.

«Il a été mon mentor à l’université et chez les professionnels. C’est quelque chose de très rare. Je suis très reconnaissant qu’il soit dans ma vie en tant qu’ami et coéquipier», a dit celui que Brodeur-Jourdain a qualifié «d’apprenti Sean Jamieson».

De l’incertitude chez les secondeurs

Le secondeur Chris Ackie brillait toujours par son absence à l’entraînement de mardi. Son coéquipier Adarius Pickett, probablement le meilleur joueur des Moineaux depuis le début de la saison, a quant à lui passé une bonne partie de l’exercice sur un vélo stationnaire.

Jones a expliqué qu’il y avait une possibilité que les deux hommes ratent l’affrontement de samedi prochain contre les Roughriders en Saskatchewan. Ackie n’était pas en uniforme la semaine dernière, tandis que Pickett a été retiré de l’affrontement après la première demie.

La possible absence de ces deux morceaux très importants de la défensive des Alouettes aurait pu être catastrophique, n’eut été du brio des joueurs qui ont pris leur place sur le terrain.

En effet, Brian Harelimana a été excellent au poste d’Ackie, tandis que Tyrice Beverette a su relever le défi de remplacer Pickett. Le pilote des «Als» a confirmé que ces deux jeunes footballeurs allaient obtenir les départs, si les deux autres ne sont pas suffisamment rétablis pour voir de l’action à Regina.