Crédit : AFP

Tennis

Wimbledon : Andreescu la négligée

Publié | Mis à jour

Bianca Andreescu s’est pointée à Wimbledon, dimanche, moins de 24 heures après sa défaite en finale du tournoi Bad Homburg. On a rencontré une athlète qui se sent d’attaque à l’aube du troisième majeur du tournoi majeur de la saison.

Toutefois, cette participation aura une saveur particulière. En raison de sa 56e place au classement de la WTA, Andreescu n’est pas l’une des têtes de série de l’événement. On peut même dire qu’elle fait partie des négligés.

Un rôle qu’elle ne déteste pas. Loin de là.

«J’aime me regarder comme négligé à tous les matchs, a mentionné Bianca Andreescu lors d’un point de presse. J’ai déjà accompli plusieurs choses, mais pas beaucoup si je me compare aux grandes joueuses.

«J’aime avoir cette philosophie lorsque je me présente sur le terrain. Ça me permet de jouer de façon plus détendue. J’aime cela de ne pas être sous les projecteurs.

«L’an dernier, je me mettais beaucoup de pression sur les épaules en raison de mon rôle de favorite. Ça ne m’aidait pas du tout. C’est différent, mais je me sens différente. Je me sens plus affamée.»

Un déclic

Andreescu n’a pas eu beaucoup de temps pour digérer son revers contre la Française Caroline Garcia, samedi, en Allemagne. Quelques heures après son duel, elle a sauté dans un avion en direction de Londres.

Dimanche, elle a décidé de prendre congé de l’entraînement pour reprendre son souffle. Par chance, elle dispute son premier duel seulement mardi.

«Au cours des dernières années, je n’ai pas eu la chance de jouer plusieurs matchs dans un court délai, a ajouté Andreescu. De participer à la finale, c’était très positif surtout pour mon jeu sur gazon.

«Je m’améliore à chaque match. Je m’amène à Wimbledon avec un bon rythme de croisière.»

Elle a trouvé ses repères sur la surface gazonnée lors d’une défaite contre la Tchèque Karolina Pliskova au deuxième tour du tournoi de Berlin.

«Il y a eu un déclic dans mon jeu, a expliqué Andreescu. J’ai commencé à laisser aller ma raquette et mes coups. Je jouais sans avoir peur.

«Le gazon peut t’aider à ce niveau par rapport aux autres surfaces. Tu n’as pas le choix de frapper fort. C’est un aspect qui va m’aider pour la suite des choses.»

Bektas au menu

Pour son choc de premier tour, la joueuse de 22 ans va affronter l’Américaine Emina Bektas mardi. Une adversaire qu’elle ne connaît pas beaucoup.

«Tout ce que je sais, c’est qu’elle a surtout joué en double. Je ne l’ai pas vu jouer souvent. Je vais devoir le faire dans les prochaines heures grâce à Youtube.»

Andreescu en sera à sa troisième participation au tournoi de Wimbledon. Elle n’a pas encore franchi le premier tour.

L’an dernier, elle avait subi un revers sans appel contre la Française Alize Cornet au compte de 6-2 et 6-1. On verra si elle pourra écrire une histoire différente cette année.