Crédit : AFP

Tennis

Nadal est encore «plus dangereux» quand il semble diminué

Publié | Mis à jour

Le Grec Stefanos Tsitsipas se méfie de Rafael Nadal à la veille de Wimbledon, même s'il n'a pas joué depuis son titre à Roland-Garros pour soulager son pied gauche, car il juge l'Espagnol « encore plus dangereux » quand il a des problèmes physiques. 

« Nous avons l'habitude de voir Rafa remporter de nombreux Grands Chelems ou tournois, même quand il ne semble pas en état de jouer », a déclaré dimanche Tsitsipas en conférence de presse.

« Je pense que c'est dans ces moments-là que ses adversaires doivent faire le plus attention. C'est quand il dit qu'il ne peut pas jouer et qu'il a des problèmes au pied qu'il est selon moi le plus dangereux », a-t-il ajouté.

Nadal, 36 ans, a remporté son 22e Grand Chelem à Roland-Garros début juin après avoir souffert de son pied gauche. Il a même dû subir plusieurs injections légales d'anesthésiant pour pouvoir continuer à jouer et soulever son 14e trophée sur la terre battue parisienne. 

« J'ai énormément de respect pour ce qu'il a fait à Roland-Garros, vu l'état de son pied. C'est comme s'il avait eu le pied cassé », a poursuivi Tsitsipas, estimant que ce genre d'exploit donnait l'impression que l'Espagnol était presque « immortel ». 

Stefanos Tsitsipas, dans la moitié de tableau de Nadal à Wimbledon, débutera sur le gazon londonien mardi contre le qualifié Suisse Alexander Ritschard (192e mondial).

Il espère faire mieux que l'an dernier, où il avait été éliminé d'entrée par Frances Tiafoe.

« J'essayais de jouer sur gazon comme sur terre battue, ce qui était une énorme erreur. Je n'avais pas joué un seul match avant Wimbledon [...] Tout cela n'avait aucun sens », a déclaré le Grec, qui a remporté samedi son premier titre sur gazon, à Majorque.