Crédit : John Morris / Agence QMI

LHJMQ

La discipline: la clé pour les Bulldogs de Hamilton

Publié | Mis à jour

Le mot d’ordre du côté des Bulldogs de Hamilton était plutôt simple dimanche matin : il faut éviter de prendre des pénalités inutiles afin d’empêcher l’avantage numérique des Cataractes de Shawinigan de faire des dégâts.

De fait, c’est un peu ce qui s’est produit lors du premier match entre les deux formations, jeudi dernier. Après un lent départ, les Cataractes avaient inscrit leurs trois buts en avantage numérique, en route vers un gain de 3 à 2.  

«On devra être plus disciplinés qu’on l’a été lors du dernier match, a reconnu l’entraîneur-chef des Bulldogs, Jay McKee. Ils nous ont mangé tout rond avec leur avantage numérique. On devra faire quelques ajustements.»

Cette vague d’avantage numérique, menée par Mavrik Bourque et Xavier Bourgault, peut être contenue, et les Sea Dogs de Saint-Jean l’ont fait samedi soir dernier. Peut-elle l’être pour deux matchs consécutifs ?

«Il faudra s’assurer de bien protéger le centre de la patinoire puisque [Bourque et Bourgault] aiment créer des choses à partir de cet endroit. Si on les tient à l’extérieur, on aura une chance. Il faudra toujours avoir un œil sur les deux puisqu’ils se repèrent bien sur la patinoire et si on le fait, on pourra les neutraliser», mentionnait le défenseur Gavin White.

Il reste que le meilleur moyen de contrer un puissant avantage numérique, c’est de ne pas prendre de pénalités. Une mission difficile à remplir, la plupart du temps, lors d’une demi-finale émotive d’un tournoi de l’envergure de la Coupe Memorial.

«Ce sera difficile, surtout qu’on a un groupe émotif. Parfois, il est difficile de ne pas dépasser la ligne. On devra faire de notre mieux pour contrôler nos émotions», ajoutait, quant à lui, l’ailier gauche Ryan Humphrey.

Staios patine  

Bonne nouvelle pour les Bulldogs : le défenseur de l’année dans la Ligue de l’Ontario, Nathan Staios, s’est entraîné avec l’équipe dimanche, en tant que joueur régulier. L’arrière de 20 ans avait quitté la rencontre de vendredi dernier, face aux Oil Kings d’Edmonton, après avoir été frappé par-derrière par Simon Kubicek.

Tout indique donc qu’il prendra part au match de lundi soir.

«C’est une partie importante de notre équipe, a ajouté Humphrey. Il nous reste deux matchs sans lendemain à disputer et simplement de l’avoir dans le vestiaire nous aide. Ç’a apporté beaucoup de joie ce matin de le voir sur la patinoire.»