MLS

Un peu de positif pour le Toronto FC

Publié | Mis à jour

Le Toronto FC ne connaît certainement pas la saison souhaitée, mais il a pu mettre un peu de baume sur sa plaie, samedi au BMO Field, en défaisant Atlanta United 2 à 1.

Voyez les faits saillants dans la vidéo principale ci-dessus.

Ralph Priso-Mbongue, entré à la 62e minute à la place de Jonathan Osorio, a fait soulever la foule partisane près d’un quart d’heure plus tard, quand sa frappe de l’extérieur de la surface de réparation s’est frayé un chemin jusque dans le filet adverse.

Pour sa part, Osorio, même s’il n’était plus sur le terrain, avait déjà contribué au gain des siens. Dès la huitième minute, il a effectué une manœuvre dans la surface adverse avant de faire secouer les cordages.

Luiz Araujo, à la 57e minute, a assuré la réplique des visiteurs.

Le doublé de Mukhtar bénéficie au Nashville SC

À Washington, l’Allemand Hany Mukhtar a réussi un doublé dans un gain de 3 à 1 du Nashville SC contre le D.C. United.

Faits saillants - DC United vs Nashville SC -

L’athlète de 27 ans a d’abord profité d’un beau jeu de passes de ses coéquipiers, dans les arrêts de jeu de la première demie, avant de mettre la touche finale en poussant le ballon dans une cage béante.

À son retour sur le terrain, à la 50e minute plus précisément, Mukhtar a joué de chance, lui qui a vu son tir dévier sur un défenseur adverse, avant de tomber dans le filet des favoris de la foule.

L’ancien du CF Montréal Daniel Lovitz a ouvert la marque pour les vainqueurs, à la sixième minute de jeu, tandis que Taxiarchis Fountas a assuré la réplique de D.C. United, à la 59e.

Domination des Sounders

À Seattle, les Sounders n’ont laissé aucune chance au Sporting de Kansas City, le battant sèchement 3 à 0.

Faits saillants - Seattle Sounders FC vs Sporting Kansas City -

Will Bruin (8e minute) a ouvert le bal pour les favoris de la foule, en première demie, tandis que Jordan Morris (71e minute) et Cristian Roldan (76e minute) ont aussi touché la cible.

Le gardien de l’équipe locale, Stefan Frei, n’a eu qu’à se signaler une fois pour signer le blanchissage, alors que ses coéquipiers ont dominé huit à un au chapitre des tirs cadrés.