Crédit : AFP

Tennis

«Je ne ressens plus cette douleur au pied»

Publié | Mis à jour

Après plusieurs semaines d’incertitude en raison d’une blessure à un pied, Rafael Nadal participera au tournoi de Wimbledon.

Nadal a essayé une nouvelle sorte de traitement afin de réduire la douleur dans son pied gauche. Les résultats sont encourageants.

 «Si je suis ici, c’est parce que ça va mieux, a expliqué l’Espagnol lors d’une conférence de presse. Si ce n’était pas le cas, je ne serais pas ici. Je suis content de la façon que la situation a évolué.»

«Je ne peux pas être super content parce que je ne sais pas ce qui va arriver. Je peux seulement être satisfait de mes sensations vécues au cours des deux dernières semaines.»

La bonne nouvelle, c’est qu’il peut marcher normalement presque tous les jours. C’est un pas dans la direction souhaitée.

«Quand je me réveille, je n’ai pas cette douleur que j’avais dans les 18 derniers mois, donc je suis content, a ajouté l’athlète de 36 ans. Puis, je me sens mieux à l’entraînement.»

«Dans les deux dernières semaines, je n’ai pas eu de journée où je ne pouvais pas bouger. Bien sûr, il y a encore des journées où c’est plus difficile.»

Un absent de marque

Roger Federer ne participera pas au tournoi de Wimbledon pour la première fois depuis 1998. Un absent de marque qui a remporté huit titres en sol londonien.

«On a partagé plusieurs grands moments ensemble, a mentionné Nadal. On a accompli plusieurs choses dans les 20 dernières années sans penser à notre rivalité. On s’est affrontés dans plusieurs gros stades, sauf celui de New York.»

«On s’est poussés mutuellement d’une certaine façon. D’avoir un joueur comme lui, qui est redoutable, t’aide à savoir ce que tu dois faire pour devenir meilleur. C’est la façon la plus facile de s’améliorer.»

«On a toujours eu une relation positive, très amicale. Notre rivalité sur le court n’a jamais nui à notre relation à l’extérieur de celui-ci.»

Le retour de Williams

Si Federer est absent, les organisateurs peuvent compter sur le retour de la septuple championne de Wimbledon, Serena Williams. Son dernier titre remonte à 2016.

L’Américaine n’a pas joué depuis l’an dernier. Celle qui est maintenant classée 1204e au sein de l’ATP a eu un besoin d’un laissez-passer du comité organisateur pour avoir une place dans le tableau principal.

«Je n’avais pas pris ma retraite, a-t-elle expliqué en conférence de presse. J’avais seulement besoin de me guérir physiquement et mentalement. Je n’avais aucun plan précis et je ne savais pas quand et si j’allais revenir au jeu.»

«Wimbledon est une belle place où c’est plaisant de se retrouver et ça l’a fonctionné.»

L’horaire de la journée de lundi est maintenant connu. Denis Shapovalov, Félix Auger-Aliassime, Bianca Andreescu et Rebecca Marino disputeront leurs matchs de premier tour mardi.