Crédit : AFP

LNH

Paul Maurice veut aider les Panthers à atteindre le niveau supérieur

Publié | Mis à jour

Le nouvel entraîneur-chef des Panthers de la Floride, Paul Maurice, a été présenté aux médias lors d’une conférence de presse, jeudi, et son discours était bien différent de celui marquant ses adieux aux Jets de Winnipeg en décembre dernier.

L’homme de 55 ans a officiellement été confirmé dans ses fonctions en soirée, mercredi, et il est prêt à amener sa troupe vers la coupe Stanley. Contrairement à ce qu’il avait dit au moment de quitter le Manitoba, il croit être la bonne personne pour aider les Panthers à gagner en séries. Le printemps 2022 a été décevant à Sunrise, où le club a plié l’échine au deuxième tour éliminatoire après avoir remporté le trophée des Présidents en saison régulière.

«Il y a pas mal de bon ici. Si vous regardez l’histoire, vous voyez plusieurs formations puissantes et la Floride est maintenant l’une d’entre elles. En revenant dans le passé, il y avait Detroit au milieu des années 1990, Pittsburgh et Tampa Bay quelques années avant aujourd’hui... le talent est là, mais doit être développé pour atteindre un certain niveau, a-t-il dit. Puis, c’est la phase suivante et le tout n’est pas nécessairement évalué à partir du nombre de points en saison ou des buts marqués.»

Aussi, l’ancien pilote des Hurricanes de la Caroline et des Maple Leafs de Toronto, notamment, souhaite que ses joueurs apprennent de leurs erreurs pour ne pas les répéter pendant la prochaine campagne et surtout les séries subséquentes.

«Vous devez être prêts pour cela. La transition passe par les choses difficiles et l’engagement de tout le groupe à avancer quand l’adversité se présente à lui. Vous avez mérité le droit de survivre à cette adversité.»

La bonne combinaison

Aux yeux du directeur général Bill Zito, la présence de Maurice est la bienvenue, même si Andrew Brunette a effectué du bon travail comme pilote intérimaire après avoir pris la relève de Joel Quenneville en cours d’année.

«Lorsque nous avons discuté avec Paul Maurice, il était évident qu’il s’agissait de la bonne combinaison, a indiqué le DG. Andrew était un candidat sérieux et solide pour le poste. Avec nous, il a été très vigoureux et a effectué un excellent boulot. Par contre, il était important d’examiner l’avenir et les défis à relever à l’approche de la prochaine saison. Nous connaissons ces défis et c’est sur cela que nous nous sommes concentrés.»

Maurice a dirigé les Jets à compter de 2013-2014 et a totalisé 315 victoires à la barre de cette équipe. De son côté, Brunette a obtenu 51 gains en 75 rencontres.