Crédit : John Morris / Agence QMI

LHJMQ

Coupe Memorial: les Cataractes en demi-finale

Publié | Mis à jour

Il faudra peut-être arrêter de dire que les Cataractes de Shawinigan sont négligés au tournoi de la Coupe Memorial. Les hommes de Daniel Renaud ont remporté un deuxième match consécutif, jeudi, cette fois face aux Bulldogs de Hamilton pour s’assurer, à tout le moins, d’une participation à la demi-finale de lundi prochain.

Shawinigan a frappé par la bouche de ses canons en inscrivant ses trois buts en avantage numérique pendant que le gardien Antoine Coulombe gardait le fort malgré un barrage de 40 lancers, dont 19 en première période seulement.

«On voit des performances inspirées, des gars qui sont dédiés à leurs coéquipiers, à leur équipe et à une certaine façon de jouer. On a un groupe tellement uni que de notre côté, même si le bruit extérieur était qu’on était négligés, on croyait en nous et on croit encore en nous», a mentionné l’entraineur-adjoint Pascal Dupuis, venu à nouveau en relève à Daniel Renaud devant les médias en raison de l’extinction de voix qui l’afflige depuis quelques jours.

Avec deux victoires en temps réglementaire, les Cataractes figurent maintenant au sommet du classement du tournoi à la ronde avec un total de six points. Samedi, ils affronteront les Sea Dogs de Saint-Jean dans un match qui enverra directement l’une des deux équipes en grande finale. Les «Cats» n’auront en fait besoin que d’un seul point pour terminer au premier rang et s’assurer d’une place dans le match ultime.

«C’est ce qu’on veut. On est arrivé ici avec l’objectif de gagner chaque match. D’être assuré d’une demi-finale est une bonne chose mais on n’a pas fini notre travail encore», ajoutait Mavrik Bourque.

Force de frappe

Ce dernier a d’ailleurs de nouveau été le catalyseur offensif des Cataractes avec Xavier Bourgault face aux Bulldogs. Les deux choix de première ronde dans la LNH ont participé aux trois buts des leurs, récoltant chacun un but et deux mentions d’aide.

Ils ont tout d’abord freiné les élans des Bulldogs qui, comme il fallait s’y entendre d’une équipe ayant perdu son premier match, a débuté la rencontre sur les chapeaux de roue.

Après que Mason McTavish eut ouvert la marque pour Hamilton qui a dominé le début de match, Bourgault a accepté la belle passe de Bourque pour créer l’égalité. Le scénario inverse s’est produit avant la fin du premier engagement lorsque c’est Bourgault qui a remis à Bourque avant que ce dernier ne batte Marco Constantini d’un puissant tir sur réception.

Les Bulldogs ont créé l’égalité à la fin de la deuxième puis l’avantage numérique de nouveau frappé pour les «Cats» en troisième.

Bourgault a remis à Bourque qui a aussitôt repéré Olivier Nadeau bien placé devant le filet. Ce dernier n’a eu qu’à pousser la rondelle dans un filet désert. Le tout n’a duré que huit secondes.

Ce jeu avait été dessiné par Daniel Renaud et expliqué aux joueurs quelques instants seulement avant le début de l’avantage numérique.

«Ça faisait un bout qu’on n’avait pas fait ce jeu. On avait changé Mav [Bourque] et [Pierrick] Dubé de place. On a vu une ouverture sur le vidéo entre la deuxième et la troisième et on a fait le changement et ça fonctionné», a raconté Nadeau.

Coulombe passe un message

Même si les gros canons des Cataractes ont marqué des gros buts avec l’avantage d’un homme, le scénario aurait probablement été différent n’eut été du brio du gardien Coulombe. En première, il s’est dressé malgré l’insistance des Bulldogs et même chose en fin de match alors que les champions de l’Ontario ont tout tenté pour créer l’égalité.

«Il a joué un très gros match, a reconnu Dupuis. Il a démontré beaucoup de caractère. Il a fait de gros arrêts et mis la main sur la rondelle quand c’était le temps. On dirait que c’était lui qui gérait l’allure du match.»

De son côté, Coulombe souhaitait rebondir après que les Cataractes eurent décidé d’utiliser Charles-Antoine Lavallée lors du premier match du tournoi.

«C’est sûr qu’il y a une compétition entre deux gardiens, a mentionné le gardien de 19 ans. Lavy et moi avons une bonne relation mais c’est sûr que de ne pas commencer le tournoi, ça m’a fait de quoi et je voulais rebondir ce soir.»

Le match de vendredi opposera les Bulldogs aux Oil Kings d’Edmonton dans un match qui décidera de la dernière équipe à accéder à la demi-finale.