LHJMQ

Cataractes: la 2e famille de Pierrick Dubé

Marie-Michelle Martel

Publié | Mis à jour

En pension chez une famille française au Québec, un joueur des Cataractes de Shawinigan a tissé d'étroits liens avec ceux qui l’ont pris sous leur aile.

Pierrick Dubé est d'origine française et le hasard fait bien les choses, puisqu'il s'est taillé une place chez une famille de pension qui a les mêmes racines que lui.

Voyez le reportage de la journaliste Marie-Michelle Martel dans la vidéo, ci-dessus. 

C'est un véritable coup de foudre entre les membres de la famille Durou-Narbey et l'attaquant né à Sept-Îles, qui a grandi à Lyon. N'ayant jamais eu de petit frère ou petite sœur, il prend à cœur son rôle de modèle pour les enfants. Ces derniers le considèrent d'ailleurs comme un grand frère. 

«Pierrick fait partie de notre famille à part entière même si ça ne fait que quelques mois qu'il habite à la maison. En peu de temps, les liens entre nous sont devenus très forts», a raconté Mélanie Durou.

Une pension qui est rapidement devenue une famille tissée serrée. Dubé passe autant de temps qu'il peut à la maison. Il fait de la gymnastique avec Lia et il joue à des jeux de société avec Thom. 

Il partage aussi beaucoup de temps avec les parents. Ces derniers sont très près du jeune homme, qui a parfois besoin de discuter et de se confier.

La maman de Pierrick Dubé habite toujours en France, cette dernière se réveille tous les soirs de match, à minuit, pour ne rien manquer des affrontements des Cataractes à la Coupe Memorial. 

Pierrick Dubé est loin d'être seul au Québec alors que sa deuxième famille est très souvent dans les estrades à domicile comme à l'extérieur. Cette semaine, ils seront présents du début à la fin.