Crédit : AFP

Tennis

Serena Williams gagne un premier match en près d’un an

Publié | Mis à jour

Serena Williams a fait son retour à la compétition, en double, près d'un an après son abandon à Wimbledon, mardi au tournoi sur gazon d'Eastbourne, où elle s'est qualifiée pour le deuxième tour.

«Oh mon Dieu, c'était tellement amusant de jouer avec Ons, et c'était super!», a déclaré l'Américaine, âgée de 40 ans, dans un grand sourire, après l'avoir emporté aux côtés de la Tunisienne Ons Jabeur face à la Tchèque Marie Bouzkova et à l'Espagnole Sara Sorribes 2-6, 6-3, 13/11.

Retombée au 1204e rang mondial, la joueuse aux 23 titres en simple en Grand Chelem avait annoncé son retour sur les réseaux sociaux la semaine dernière.

Le double à Eastbourne doit lui permettre de reprendre un peu de rythme avant de s'aligner en simple la semaine prochaine à Wimbledon, où elle a été sacrée sept fois, grâce à une invitation.

Pour son retour, la cadette des Williams a sollicité la toute nouvelle numéro trois mondiale, depuis son succès à Berlin. 

«C'est un tel honneur, je n'arrivais pas à y croire! J'étais un peu nerveuse au départ de jouer avec une telle légende mais elle m'a fait sentir si bien sur le court, même quand j'ai fait des fautes», a dit la Tunisienne après le match.

Le premier set a logiquement ressemblé une extension de l'échauffement pour la paire inédite. Chacune des deux joueuses a cédé son engagement une fois, lors de ce premier acte rapidement perdu (6-2).

Serena, la force motrice

«Après le premier set, on a juste essayé de s'accrocher. J'ai fini par retrouver un peu la flamme et j'en avais besoin. Mais elles ont joué tellement bien lors du premier set!», s'est exclamée Williams, visiblement soulagée.

Si elle n'est pas encore tout à fait affûtée et manque parfois de vitesse dans ses déplacements, Williams n'a rien perdu de son intensité et de sa puissance.

Au fil du match, l'entente avec Jabeur s'est affinée et Serena Williams a trouvé ses repères, lui permettant de lâcher quelques magnifiques coups, comme ce passing de revers croisé qui a offert une balle de deuxième set à 5-3, suivi d'un long grognement rageur.

En concluant la manche d'un as plein centre, elle a offert au public un super bris d’égalité à rebondissements dans lequel elle a encore été la force motrice de son équipe. 

Williams et Jabeur ont d'abord manqué deux balles de match puis en ont écarté une de leurs adversaires avant de conclure à la troisième en 1h 24 minutes.

En quarts de finale, elles affronteront la paire constituée de la Japonaise Shuko Aoyama, 10e mondiale en double, et de la Taïwanaise Ho-Ching Chan, 49e.