CF Montréal

Mihailovic - Miljevic: une rivalité saine

Publié | Mis à jour

Les joueurs du CF Montréal Alistair Johnston et Matko Miljevic se sont adressés aux journalistes en vue du match de demi-finale du Championnat canadien contre le Toronto FC, ce mercredi, au BMO Field. Miljevic en a profité pour éclaircir la situation concernant sa rivalité avec le milieu de terrain Djordje Mihailovic.

Voyez le point de presse de Matko Miljevic dans la vidéo ci-dessus.  

« J’essaie un peu de répliquer ce que Djordje fait. Les discussions avec entraineurs m’aident beaucoup pour apprendre en tant que joueur, mais également sur mon rôle dans le club. Je vois cette rivalité avec Mihailovic avec beaucoup de positivisme. C’est certain que le fait de jouer au même poste, ça crée une compétition naturelle, mais celle-ci est très saine », a expliqué le milieu de terrain de 21 ans.

« Je dirais même que je suis surpris à quel point la compétition est saine, et ce, pour tous les joueurs qui sont en compétition pour un poste dans le club. Parfois en Argentine, ces rivalités-là peuvent devenir négatives et contre-productives, mais ici c’est très sain et c’est bénéfique pour tout le groupe.»

Même s'il n'apprécie pas voir un coéquipier se blesser, Matko avoue avoir l'intention de saisir l'opportunité qui s'offre à lui.

« C’est très dommage ce qui est arrivé à Djordje. C’est un joueur qui a d’énormes qualités et qui a apporté beaucoup à l’équipe. J’espère qu’il reviendra le plus tôt possible au jeu parce qu’on a besoin de lui. Par contre, au niveau personnel, ça fait des mois que je me prépare pour relever un tel défi et avoir un rôle plus important. Je suis prêt et très content de pouvoir le faire. »

Un match important 

« C’est un match qui est très spécial ! En plus d’être une demi-finale, c’est face au grand rival. On est vraiment excité d’affronter Toronto ! Ce sera un match difficile face à une équipe compliqué et sur un terrain où ce n’est pas facile de jouer, donc il va falloir tout donner pour aller chercher un bon résultat. L’an passé, on est allé chercher le titre, donc c’est important de ne pas rester sur ses acquis et continuer à vouloir plus pour défendre ce titre.»

Johnston gonflé à bloc 

Pour Alistair Johnston, le match face aux rivaux éternel aura une saveur différente.

« Je suis très excité d’affronter Toronto. J’ai grandi en suivant de loin la rivalité. [...] En venant de Toronto, c’est une motivation supplémentaire », a-t-il déclaré.

« C’est drôle parce que je n’ai jamais vraiment été un partisan du Toronto FC. Mon amour pour le club n’a jamais débuté parce qu’ils ne m’ont jamais recruté ou porté attention lorsque j’étais jeune.»

Le porte couleur de l'Unifolié est également revenu sur le dernier match et les blessures de joueurs importants dans l'effectif.

«Ce n’est jamais facile de remplacer des joueurs importants [Mihailovic et Miller]. Contre Austin, on avait beaucoup de joueurs qui n’avaient pas joué énormément de minutes cette saison. Pas parce qu’ils ne le méritaient pas, mais parce qu’ils n’avaient simplement pas eu encore l’opportunité. »

« Face à Austin, on a joué un très bon match contre une des meilleures formations de la ligue. Il y a quelques détails qui auraient pu être mieux faits, notamment en matière de création d’occasions. En même temps, avec les changements dans l’effectif, les gars n’avaient pas forcément tous joué beaucoup ensemble. Par contre, ça va venir avec le temps et nous allons créer une nouvelle chimie.»

« On est une des équipes avec le plus de profondeur de la MLS, donc je ne crois pas que le fait d’avoir quelques blessés va réellement avoir une influence. Toutefois, c’est certain que perdre un défenseur qui joue sur le onze de départ de l’équipe nationale canadienne c’est désolant. »

Alors que le match de mercredi pourrait se terminer avec une séance de tirs au but, l'entrevue s'est terminée avec une question plutôt originale: «à quand remonte ton dernier penalty tiré ?»

« J’étais supposé tirer l’an dernier avec Nashville, mais finalement le tireur avant moi a raté, donc je n’ai pas eu l’occasion. Sinon, ça doit remonter à il y a deux où trois ans. J’avais raté, mais ça il ne faut pas le dire aux entraineurs! »

Point de presse complet d'Alistair Johnston   

Allistair Johnston -