Crédit : John Morris / Agence QMI

LHJMQ

Coupe memorial: qui ramènera le précieux trophée à la maison?

Publié | Mis à jour

La saison de hockey junior a été longue, très longue, mais elle tire finalement à sa fin. À partir de lundi soir, les champions des trois ligues canadiennes de hockey junior, les Cataractes de Shawinigan (LHJMQ), les Bulldogs de Hamilton (OHL) et les Oil Kings d’Edmonton (WHL), ainsi que l’équipe hôtesse de cette année, les Sea Dogs de Saint-Jean, se disputeront la coupe Memorial, qui n’a pas été remise lors des deux dernières années en raison de la pandémie. Les Huskies de Rouyn-Noranda sont donc toujours, techniquement, les champions en titre. Analyse des forces en présence. 

Champion de la LHJMQ  

Cataractes de Shawinigan  

  • Fiche en saison régulière : 40-24-1-3, 84 pts (7e dans la ligue)  
  • Fiche en séries : 13-3  
  • Joueurs à surveiller : Mavrik Bourque, Xavier Bourgault, Olivier Nadeau, Pierrick Dubé   
SPO-CATARACTES-ISLANDERS
Crédit photo : Photo Agence QMI, John Morris

Les Cataractes ont écrit l’histoire en remportant une première coupe du Président en 53 ans lorsqu’ils ont défait les Islanders de Charlottetown en cinq parties en grande finale. Même s’ils sont champions de la LHJMQ et qu’ils ont battu coup sur coup la première et la deuxième équipe du classement général en séries, la troupe de Daniel Renaud se présente à Saint-Jean en tant que négligée. La grande question demeure de savoir si les Cats ont assez de profondeur pour rivaliser avec les champions des autres ligues. En séries, le capitaine Mavrik Bourque a été surhumain et a traîné l’équipe sur ses épaules, tout comme Pierrick Dubé qui a inscrit plusieurs buts importants, dont celui en prolongation lors du cinquième match qui confirmait le titre à Shawinigan. Ils auront toutefois besoin de davantage d’apport offensif des joueurs de profondeur s’ils désirent faire un bout de chemin. Devant le filet, il sera intéressant de savoir avec qui les Cataractes décideront de débuter le tournoi puisque lors des matchs 4 et 5 de la finale, Antoine Coulombe a été remplacé par Charles-Antoine Lavallée. Ceci étant dit, favori ou pas, miser contre les Cataractes et Mavrik Bourque peut être une grave erreur, et les séries l’ont prouvé. 

Champion de la WHL  

Oil Kings d’Edmonton  

  • Fiche en saison régulière : 50-14-3-1, 104 pts (2e dans la ligue)  
  • Fiche en séries : 16-3  
  • Joueurs à surveiller : Kaiden Guhle, Jake Neighbours, Sebastian Cossa, Josh Williams   
Kaiden Guhle
Crédit photo : Photo courtoisie, Andy Devlin

Les Oil Kings ont été considérés comme les favoris pour l’emporter dans l’Ouest toute la saison et ils ont livré la marchandise en ne perdant que trois parties en séries éliminatoires, dont deux en finale face aux Thunderbirds de Seattle. Edmonton comptera sur sept joueurs ayant été repêchés dans la LNH dans leur alignement, dont trois ont été des choix de première ronde soit l’attaquant Jake Neighbours (St. Louis), le défenseur
Kaiden Guhle (Montréal) et le gardien de but Sebastian Cossa (Detroit). Toutefois, ils ont appris une bien mauvaise nouvelle puisque Dylan Guenther, premier choix des Coyotes de l’Arizona au dernier repêchage, devra rater le tournoi en raison d’une blessure subie en finale. Néanmoins, les Oil Kings regorgent de talent et les partisans du Canadien peuvent assurément être excités du jeu de Guhle qui a été nommé le joueur le plus utile des dernières séries après avoir récolté 16 points en 19 matchs en séries. Il avait été acquis des Raiders de Prince Albert en décembre dernier en retour de deux joueurs, deux choix de première ronde, un choix de troisième tour et un autre de sixième. Les Oil Kings tenteront maintenant de freiner une séquence de cinq ans sans remporter la coupe Memorial pour les équipes de la WHL (en excluant les deux années pandémiques). La dernière fois qu’un représentant de l’Ouest a mis la main sur le trophée, c’était en 2014. L’équipe ? Les Oil Kings d’Edmonton.  

Champion de l’OHL  

Bulldogs d’Hamilton  

  • Fiche en saison régulière : 51-12-3-2, 107 pts (1er dans la ligue)  
  • Fiche en séries : 16-3  
  • Joueurs à surveiller : Mason McTavish, Jan Mysak, Logan Morrison, Arber Xhekaj   
Repêchage 2020 LNH
Crédit photo : Photo tirée d'Instagram bulldogsohl

Les Bulldogs ont régné sur la Ligue de l’Ontario cette saison, littéralement. Avec une fiche de 51-12-3-2, ils ont été la seule formation de l’Ontario à atteindre le plateau des 100 points (107). La deuxième formation du classement général, les Spitfires de Windsor, ont quant à eux récolté 12 points de moins, soit 95. En séries, ils ont balayé leurs adversaires lors des trois premières rondes, mais ont eu besoin de sept matchs pour venir à bout des Spitfires en finale. S’ils comptent sur une redoutable attaque, menée par l’espoir du Canadien Jan Mysak, le troisième choix au total du repêchage de 2021 Mason McTavish et le joueur le plus utile des dernières séries de l’OHL Logan Morrison, c’est surtout grâce à leur défensive qu’ils se sont démarqués cette saison. Leurs 176 buts accordés en 2021-2022 ont constitué le troisième plus bas total des trois ligues canadiennes, derrière le Ice de Winnipeg (152) et les Remparts (175), cette saison. Les Bulldogs ne comptent pas sur autant de gros noms à l’arrière que les Oil Kings d’Edmonton, par exemple, mais l’espoir du Canadien Arber Xhekaj a été le pilier de sa formation après avoir été acquis des Rangers de Kitchener lors de la période des transactions. 

Équipe hôtesse  

Sea Dogs de Saint-Jean  

  • Fiche en saison régulière : 47-17-1-3, 98 pts (3e dans la ligue)  
  • Fiche en séries : 2-3  
  • Joueurs à surveiller : William Dufour, Josh Lawrence, Vincent Sévigny, William Villeneuve   
L'attaquant des Sea Dogs de Saint-Jean William Dufour. Courtoisi
Crédit photo : Photo courtoisie

Tant de questions demeurent en suspens du côté des Sea Dogs et on aura bientôt les réponses. L’équipe hôtesse du tournoi visait les grands honneurs cette année, mais a vu son élan être freiné de la façon la plus abrupte possible par l’Océanic de Rimouski dès la première ronde des séries. Ils auront bénéficié de 38 jours de congé entre leur élimination et leur premier match du tournoi et il s’en est passé des choses lors de cette période. L’équipe a limogé l’entraîneur-chef Gordie Dwyer pour le remplacer par Gardiner MacDougall, prêté jusqu’à la fin de l’année par l’Université du Nouveau-Brunswick. Selon ce qu’on entend, ils seront aussi en parfaite condition physique puisque MacDougall est un entraîneur qui n’accepte pas les demi-mesures. En plus d’être en bonne forme, les Sea Dogs seront reposés puisque, contrairement aux trois champions de ligue, ils ont eu plus d’un mois pour soigner les petits bobos. Reste maintenant à savoir si le plus gros de ces bobos, l’humiliation d’un revers en première ronde, aura laissé des traces. Sur papier, toutefois, Saint-Jean a ce qu’il faut pour rivaliser avec les trois champions. 

CALENDRIER   

  • 20 juin, 18 h : Bulldogs de Hamilton c. Sea Dogs de Saint-Jean  
  • 21 juin, 18 h : Cataractes de Shawinigan c. Oil Kings d’Edmonton  
  • 22 juin, 18 h : Sea Dogs de Saint-Jean c. Oil Kings d’Edmonton  
  • 23 juin, 18 h : Cataractes de Shawinigan c. Bulldogs de Hamilton  
  • 24 juin, 18 h : Oil Kings d’Edmonton c. Bulldogs de Hamilton  
  • 25 juin, 16 h : Sea Dogs de Saint-Jean c. Cataractes de Shawinigan  
  • 26 juin, 16 h : Match de bris d’égalité (si nécessaire)   
  • 27 juin, 18 h : Match de demi-finale  
  • 29 juin, 18 h : Finale