Crédit : AFP

CF Montréal

CF Montréal: plusieurs semaines sans Djordje Mihailovic

Publié | Mis à jour

La défaite de 1 à 0 subie contre Austin n’a pas été la pire nouvelle de la soirée samedi. On a aussi appris que Djordje Mihailovic serait absent pour encore un bon moment.

« Djordje s’est blessé au genou à l’entraînement mercredi », a précisé Wilfried Nancy qui n’en avait pas glissé mot lors de sa rencontre avec les médias jeudi.

« Ce n’est rien de grave, mais ça retarde son retour. Ça ne va pas être long, mais il sera quand même absent pendant quelques semaines. J’espère que dans les quatre prochaines semaines, il sera de retour avec nous. »

Samuel Piette n’a pas pris de détour, il reconnaît que c’est une absence de taille.

« C’est sûr que l’absence de Djordje fait mal, c’est notre meilleur joueur depuis le début de la saison. Par contre, je pense qu’on a des éléments pour faire de bonnes choses. »

Compliqué

Ce qu’on a pu constater dans ce match, c’est que le CF Montréal n’est pas à son mieux quand il évolue avec un homme en plus. Il s’est incliné samedi et a perdu une avance de 3 à 1 pour annuler à Atlanta plus tôt cette saison.

Samuel Piette, qui a quitté le match après la première demie dans une réorganisation tactique, a tenté d’expliquer pourquoi c’est aussi complexe de jouer avec l’avantage d’un homme.

« On est une équipe qui est capable de bien gérer quand on se fait presser, on est patients sur la balle pour attirer l’adversaire et jouer dans les espaces qu’il ouvre.

« Quand tu joues avec un homme en moins comme Austin, tu as un bloc plus bas, donc plus près de ton but et les espaces sont plus serrés. On a de la misère à briser ce bloc-là. »

Cohésion et urgence

Wilfried Nancy a souligné que son équipe n’a pas su profiter du peu de chances qu’elle s’est données.

« Quand on ne punit pas, on se fait punir et ça arrive souvent quand une équipe joue à dix. »

Samuel Piette n’a pas usé de faux-fuyants. Pour lui l’équipe n’a pas eu le mordant nécessaire pour l’emporter.

« On a manqué de cohésion dans le dernier tiers et on a manqué l’instinct du tueur. On a eu des chances. À la maison, tu dois gagner tes matchs, encore plus contre une équipe de l’Ouest. C’est la deuxième fois qu’on perd des gros points contre une équipe de l’Ouest.

« Je n’ai pas senti d’urgence de la part de l’équipe, cette envie de pousser le ballon dans la surface. Il fallait mettre un peu plus la balle dans la boîte, surtout à la fin quand on tirait de l’arrière. »