Crédit : AFP

F1

Grand Prix du Canada: Alonso, l’invité surprise

Publié | Mis à jour

Fernando Alonso a écrit une belle histoire lors des qualifications. On a eu l’impression de revoir l’ancien champion du monde à un certain moment.

Avec un excellent tour dans les derniers instants de la Q3, le pilote d’Alpine a obtenu une place sur la première ligne au départ. Un résultat surprise qui a semé la joie chez les spectateurs. Pas mal pour un pilote qui aura 41 ans en juillet prochain.

Pour Alonso, il s’agit de son meilleur résultat en qualifications depuis 2012. Sa dernière victoire? Elle remonte à 2013 alors qu’il défendait les couleurs de Ferrari.

«On a pris le premier rang lors de la dernière séance d’essais libres. On avait une bonne voiture avec une piste détrempée, a raconté Alonso lors du point de presse de la Fédération internationale de l'automobile (FIA). La piste était plus sèche à compter de la fin de la Q2, mais on n’a pas trop affecté notre rendement. Notre voiture était plus rapide aujourd’hui [samedi]. Nous sommes compétitifs en fin de semaine.»

Alonso est un fier compétiteur. Même s’il n’a pas une voiture performante comme celle de Max Verstappen, il a l’intention de jouer du coude dès le premier virage. Cependant, il garde les deux pieds sur terre.

«De façon réaliste, je ne sais pas quelles sont les possibilités qui vont s’offrir à nous demain [dimanche]. On pourrait se battre pour un top 5. On a une bonne position sur la grille de départ, mais on connaît aussi nos limites. Lorsque les Red Bull et les Ferrari commencent la course en fond de grille, ils sont en mesure de finir devant nous avec un bon écart. Je crois que le top 4 est coulé dans le béton. Ça serait une victoire pour nous.»

Verstappen conservateur

Détenteur de la pôle malgré une météo capricieuse, Max Verstappen tentera de poursuivre sa domination en signant une cinquième victoire à ses six dernières épreuves.

On pourrait encore assister à une grande performance de sa part alors que le soleil sera au rendez-vous.

«On devrait avoir du rythme. On est conscients que les Ferrari seront près de nous. Ça devrait être une course intéressante.»

Au départ, on assistera à un choc des générations entre Verstappen (24 ans) et Alonso (40 ans).

«Ça fait longtemps que je voulais être en première ligne avec lui. C’est positif. Quand j’étais petit, je le regardais performer en F1 alors qu’il remportait des courses et des championnats. Même s’il prend de l’âge, il est encore capable d’être rapide.»

Pendant ce temps, ses deux plus proches poursuivants au championnat, son coéquipier Sergio Perez (13e) et Charles Leclerc (19e), ne seront pas dans son champ de vision. Il pourrait en profiter pour se forger une avance confortable.

Pour lui permettre d’obtenir le meilleur temps en qualifications, l’écurie Red Bull a décidé d’être conservatrice. Elle a résisté à la tentation d’enlever les pneus pluie à Verstappen pour la dernière séance.

«Ça n’a jamais été une possibilité, a souligné le champion du monde. Il y avait trop d’eau à certains endroits sur le circuit. À d’autres, la piste était plus sèche. On n’aime pas prendre ce type de risque lors des qualifications.»

Sainz compétitif

Pour sa part, Carlos Sainz a confirmé que la Ferrari a de bonnes chances d’être compétitive lors de l’épreuve sur le circuit Gilles-Villeneuve.

Celui qui est en quête de sa première victoire en F1 a obtenu le troisième chrono le plus rapide.

«Je suis quand même satisfait, a mentionné l’Espagnol. J’aurais aimé être en première ligne. J’aimerais connaître un bon départ afin de mettre de la pression. Tout peut arriver.»