Crédit : Photo d'archives, AFP

LNH

John Tortorella et Philadelphie: une alliance naturelle

Publié | Mis à jour

Les Flyers de Philadelphie n’ont rien fait pour se défaire de leur image de vilains alors qu’ils ont confirmé, vendredi, l’embauche du bouillant John Tortorella à titre d’entraîneur-chef. Une alliance naturelle, pourrait-on croire.

«Pour avoir affronté les Flyers pendant plusieurs années, je sais à quel point il est difficile de jouer à Philadelphie, a souligné Tortorella. J’ai hâte d’être du bon côté devant tous ces loyaux et passionnés partisans des Flyers.» 

«Ça peut avoir l’air imbécile, mais même quand j’entraînais une autre équipe, je pensais parfois à ce club et à cette ville et j’espérais avoir une opportunité ici durant mon parcours», a ajouté l’entraîneur, en conférence de presse.

Le monde du hockey a évolué et l’équipe actuelle de Philadelphie n’est certainement pas comparable aux «Broad Street Bullies» des années 1970. Par contre, à bientôt 64 ans, Tortorella demeure de la vieille école.

«Je suis très excité de me joindre à une équipe aussi historique et respectée que les Flyers, a aussi noté l’entraîneur, qui dirigera dans la Ligue nationale de hockey pour la première fois depuis son départ des Blue Jackets de Columbus en 2021. Dès ma première conversation avec [le directeur général] Chuck [Fletcher], je savais que c’était le bon club pour moi et je crois en la direction que l’équipe prend. Je me suis tout de suite senti à l’aise de parler hockey avec Chuck.»

«C’est le bon entraîneur pour les Flyers en ce moment, a pour sa part indiqué le DG, visiblement fier de son coup, devant la presse. John exige le meilleur de ses joueurs à chaque partie.»

Un contrat de quatre ans 

L’organisation n’a pas précisé les détails de l’entente, mais différentes sources évoquent un pacte de quatre ans et 16 millions $. Reconnu pour ses sautes d’humeur parfois explosives, Tortorella tentera de ramener sur la bonne voie un club ayant conclu la dernière saison régulière dans la cave de la section Métropolitaine avec 61 points.

«Il est un champion de la coupe Stanley et présente un palmarès éloquent en saison et en séries, a également retenu Fletcher. Pendant le processus d’entrevue, nous avons discuté de plusieurs sujets cruciaux pour permettre à ce club d’obtenir du succès rapidement. Il est devenu évident à mes yeux que sa vision des choses et sa méthode de travail faisaient de lui la bonne personne pour recréer une atmosphère gagnante à l’intérieur de notre vestiaire.»

Les Flyers avaient congédié Alain Vigneault après 22 matchs, la saison dernière, et Mike Yeo l’avait remplacé sur une base intérimaire pour le reste du calendrier. Maintenant, Philadelphie se montre prêt pour un nouveau départ avec un pilote d’expérience ayant remporté la coupe Stanley avec le Lightning de Tampa Bay en 2003-2004. Tortorella affiche au compteur 1383 rencontres de saison en carrière, ayant signé 673 victoires.