Crédit : Dominick Gravel/Agence QMI

WWE

En eaux troubles, le patron de la WWE s’éloigne

Publié | Mis à jour

Le président et chef du conseil d’administration de la World Wrestling Entertainement (WWE), Vince McMahon, a momentanément délaissé ses fonctions, car il se retrouve au cœur d’une enquête interne relative à des allégations d’inconduite sexuelle.

La fédération de lutte professionnelle a confirmé l’absence temporaire de l’homme de 76 ans qui aurait présumément acheté le silence d’une ancienne employée avec qui il aurait entretenu une relation intime en 2019, d’après le «Wall Street Journal». La fille du dirigeant, Stephanie McMahon, agira à titre de présidente intérimaire.

«J’ai promis mon entière collaboration à cette enquête menée par le comité spéciale et je ferai tout pour la soutenir, a déclaré l’homme d’affaires par voie de communiqué. Je me suis aussi engagé à en accepter les conclusions et les conséquences, peu importe lesquelles.»

Cette semaine, la publication financière a avancé que le dirigeant principal de la WWE avait conclu une entente de 3 millions $ avec la femme ayant eu une liaison avec lui; celle-ci aurait vu son salaire annuel doublé pendant ladite relation. Par ailleurs, la dame a également eu le même type de liaison avec un autre cadre de l’entreprise, John Laurimaitis, selon le «WSJ».