Crédit : AFP

LNH

Une Coupe du monde de hockey en 2024?

Publié | Mis à jour

L’adjoint au commissaire de la Ligue nationale de hockey (LNH), Bill Daly, ne cache pas son optimisme quant à la possibilité d’organiser une Coupe du monde en février 2024.

Le bras droit de Gary Bettman a commenté le dossier avant le début de la finale de la Coupe Stanley à Denver, mercredi, et selon lui, la LNH espère annoncer de bonnes nouvelles éventuellement, même s’il y a encore beaucoup de travail à effectuer. La dernière compétition du genre remonte à 2016. 

«Certes, nous avons participé à des discussions avec l’Association des joueurs pendant plusieurs mois et nous sommes au même diapason relativement à ce que nous essayons de réaliser. La Fédération internationale de hockey sur glace a aussi pris part à ces négociations, a-t-il dit, tel que rapporté par le site NHL.com. C’est devenu un peu plus compliqué à cause des intérêts de la ligue et des équipes, surtout pour un tournoi en février et non à l’automne. Ce sont des enjeux qu’on essaie de régler.»

«Toutefois, nous sommes très optimistes de pouvoir présenter un événement en 2024 et nous regardons en avant», a-t-il ajouté.

L’élite de retour 

Avec l’absence des hockeyeurs de la LNH aux Jeux olympiques de 2018 et de 2022, il s’agirait d’un baume sur une plaie béante pour les amateurs souhaitant la tenue d’une compétition réunissant les meilleurs au monde. Certes, la LNH pourrait renouer avec les Jeux à la prochaine occasion, mais celle-ci se présentera seulement en 2026 à Milan et Cortina d’Ampezzo. Une Coupe du monde deux ans plus tôt serait donc la bienvenue. Et la bonne nouvelle, c’est qu’il s’agit d’une priorité aux yeux de Daly.

«Nous verrons s’il nous faut des ajustements pour atteindre l’objectif, mais nous croyons qu’il est très important pour le succès à long terme de cette propriété de respecter l’échéance prévue», a-t-il indiqué.

«Et on aimerait pouvoir aussi en planifier plus d’une afin d’être en mesure de suivre un cycle désiré», a ajouté Bettman sur la possibilité d’organiser le tournoi à des dates fixes et prévues bien des années à l’avance.