LNH

«Je veux mon nom sur la coupe Stanley» - Bruce Cassidy

Publié | Mis à jour

Embauché mardi à titre d’entraîneur-chef par les Golden Knights, Bruce Cassidy n’a pas accepté ce poste à Las Vegas pour regarder son équipe perdre soir après soir.

Le nouveau pilote du club a été présenté aux médias en conférence de presse, jeudi, et sans surprise, il s’est dit heureux de cette opportunité de repartir à zéro après avoir été congédié par les Bruins de Boston plusieurs jours auparavant. Au Nevada, il comptera sur une formation espérant être davantage en santé la saison prochaine; l’absence momentanée des Max Pacioretty, Mark Stone et Robin Lehner, entre autres, a coûté une place en séries cette année. Sauf qu’il ne se contentera pas d’une simple présence en éliminatoires.

«Je veux mon nom sur la coupe Stanley, a-t-il déclaré sans détour, tout en remerciant le directeur général Kelly McCrimmon et le président des opérations hockey George McPhee. Je crois que ce club a les habiletés de réussir cela. Je pense que si on peut prendre la situation en main, toutes les pièces tomberont en place.»

Et au plan hockey, Cassidy a annoncé ses couleurs rapidement. Il n’est pas question pour lui de jouer aux puristes. Il a donc l’intention de miser à profusion sur ses meilleurs chevaux en offensive.

«Nous voulons nous orienter vers l’attaque. Nous ne souhaitons pas nous asseoir en défense. On ne se présentera pas en essayant de gagner 1 à 0 chaque soir. Vous devez être à l’aise dans les rencontres corsées, mais nous voulons forcer les adversaires à jouer sur les talons. On veut marquer des buts, sans toutefois tomber dans le hockey ultra offensif», a-t-il souligné.

Un DG satisfait

Du côté de McCrimmon, qui a trouvé le successeur de Peter DeBoer, l’arrivée de Cassidy saura mener les Knights à bon port rapidement. À Vegas, le public a été peu habitué à l’échec depuis les débuts de la concession en 2017-2018. Celle-ci a atteint la finale de la Coupe Stanley à sa première campagne et sa non-qualification de 2021-2022 a constitué un fait jusque-là inédit.

«Bruce incarne ce que nous recherchions, et ce, à plusieurs égards. Il présente un excellent bilan. Peu importe comment vous évaluez la performance globale, vous voyez que ses équipes ont obtenu énormément de succès», a-t-il considéré.