CF Montréal

Wilfried Nancy se méfie d’Austin

Publié | Mis à jour

Il y aura de nombreux absents chez le CF Montréal pour affronter Austin au Stade Saputo samedi soir.

Djordje Mihailovic, Kamal Miller et Lassi Lappalainen seront tous sur la touche et ne seront pas disponibles, à moins d’un revirement de situation dans le cas de Mihailovic.

«On va y aller tranquillement avec lui, on prend un peu des précautions, on veut faire attention, a prévenu l’entraîneur-chef Wilfried Nancy jeudi. On verra comment ça va se passer demain [vendredi]. Il y a très peu de chances qu’il joue samedi.» Voyez son point de presse dans la vidéo ci-dessus.

Il faut comprendre ici que la porte est fermée, mais pas à clé. Il pourrait donc y avoir un revirement de situation, mais c’est peu probable.

Et quand on a demandé si c’était bien une blessure à la cheville, Nancy est resté évasif, mais a indiqué que ce n’était pas sérieux. On ne veut donc pas annoncer aux adversaires le mal qui afflige le milieu de terrain qui s’est blessé contre Cincinnati.

Flanc gauche amoché

Miller s’est pour sa part blessé à la fin du match du Canada au Honduras, plus tôt cette semaine, tandis que Lappalainen est sous le protocole de la COVID-19 en ce moment et ne sera pas en uniforme samedi.

«Dans le cas de Kamal, on attend de savoir s’il va devoir s’arrêter longtemps ou pas. Il y a de bonnes chances qu’il ne soit pas là ce week-end», a précisé Nancy.

C’est donc dire que c’est tout le côté gauche de l’unité défensive qui sera sur le carreau contre Austin qui a la seconde meilleure attaque de la MLS avec 28 buts sur un pied d’égalité avec Montréal.

Il sera intéressant de voir ce que fera Nancy pour remplacer ses deux titulaires. Jeudi à l’entraînement, c’est Zorhan Bassong qui patrouillait le couloir gauche. On peut présumer que Gabriele Corbo sera appelé à remplacer Miller puisqu’il s’est bien tiré d’affaire quand il a été appelé en renfort.

Pas de vacances

C’était la première fois, jeudi, que Nancy s’adressait aux médias depuis le dernier match de son équipe, le 28 mai dernier.

Il avait alors dit qu’il pourrait aller jouer au golf l’esprit tranquille puisque son équipe avait battu le FC Cincinnati. Mais le hasard a plutôt voulu qu’il soit allé passer du temps dans cette ville de l’Ohio.

«Je n’ai pas eu de vacances, je suis allé faire une formation d’entraîneur à Cincinnati. Ça s’est bien passé, j’ai appris des choses. J’ai mes licences d’entraîneur françaises, je voulais faire la licence américaine.»