Crédit : Ernest Doroszuk/Toronto Sun/QMI Agency

Soccer

Des matchs de la Coupe du monde de 2026 à Vancouver et Toronto

Publié | Mis à jour

Des matchs de la Coupe du monde de 2026 seront présentés à Toronto et Vancouver, a annoncé la FIFA, jeudi.

Les métropoles de l’Ontario et de la Colombie-Britannique s’ajoutent aux trois villes du Mexique et aux 11 villes des États-Unis qui seront les hôtes du tournoi le plus prestigieux du ballon rond.

• À lire aussi: Soccer: le Canada surpris par le Honduras

• À lire aussi: Soccer: une cote canadienne qui pourrait être très payante

«Nous avons hâte d’offrir notre soutien aux villes hôtes, à nos partenaires au Canada, au Mexique et aux États-Unis, ainsi qu’à la FIFA afin de livrer ce qui sera assurément la plus imposante et la meilleure Coupe du Monde de la FIFA de l’histoire et une occasion qu’on ne voit qu’une seule fois dans une génération d’avoir une incidence et de faire croître le soccer au Canada», a estimé le président de Canada Soccer, Nick Bontis, dans un communiqué.

La seule autre Ville de l’unifolié à avoir déposé sa candidature était Edmonton. La capitale de l’Alberta a reçu deux matchs du Canada pendant son parcours de qualification pour la Coupe du monde au cours de la dernière année, mais la FIFA n’a finalement pas tranché en sa faveur.

La ville de Vancouver, quant à elle, avait profité du désistement de Montréal pour intégrer le processus de sélection. Les initiateurs de cette candidature proposaient de présenter des matchs au BC Place, qui a déjà reçu la finale du Mondial féminin en 2015, à laquelle plus de 50 000 spectateurs avaient assisté.

Rappelons que l’administration municipale de Montréal avait annoncé en juillet dernier qu’elle n’accueillerait pas de match de Coupe du monde en raison du retrait de l’appui financier du gouvernement du Québec.

Le montant à débourser pour participer au tournoi de la FIFA avait d’abord été établi à 50 millions $, avant de grimper à 100 millions $. Québec et Ottawa n’ont toutefois pas voulu épaissir l’enveloppe prévue pour le financement de cet événement, contraignant la métropole québécoise à abandonner le projet.

La Coupe du monde de 2026 mettra en vedette un nombre record de 48 nations. Une vingtaine de villes en Amérique du Nord étaient dans la course pour accueillir au moins un match.

Outre Toronto, les villes les plus proches du Québec qui ont été sélectionnées par la FIFA sont Boston, New York et Philadelphie.

Voici la liste complète des 16 villes qui présenteront des matchs de la Coupe du monde de 2026:

Canada:

  • Toronto (BMO Field)
  • Vancouver (BC Place) 

États-Unis:

  • Atlanta (Mercedes-Benz Stadium) 
  • Boston (Gillette Stadium)
  • Dallas (AT&T Stadium)
  • Houston (NRG Stadium)
  • Kansas City (Arrowhead Stadium)
  • Los Angeles (SoFi Stadium)
  • Miami (Hard Rock Stadium)
  • New York (MetLife Stadium)
  • Philadelphie (Lincoln Financial Field)
  • San Francisco (Levi's Stadium)
  • Seattle (Lumen Field)

Mexique:

  • Guadalajara (Estadio Omnilife)
  • Mexico City (Estadio Azteca)
  • Monterrey (BBVA Bancomer Stadium)