PRODAY-MARC-ANTOINE-DEQUOY

Crédit : Photo d'archives, Agence QMI

NFL

Catherine Raîche gravit un autre échelon

Publié | Mis à jour

Les Browns de Cleveland ont confirmé une information qui circulait depuis un mois en officialisant l’embauche de Catherine Raîche comme assistante au directeur général et vice-présidente aux opérations football. La Québécoise devient la femme la plus haut placée sur le plan du football dans la NFL.

La nouvelle lancée le 3 mai dernier par le réseau ESPN et le quotidien USA Today était donc exacte. Le club de l’Ohio a longuement attendu avant de la confirmer et l'a finalement fait jeudi par le biais d’un communiqué soulignant l’ajout de sept personnes dans son organigramme. 

Raîche, grâce à ce remaniement organisationnel, partagera avec Glenn Cook le rôle de bras droit du directeur général, Andrew Berry.

«Dans son rôle ici, Catherine aidera à diriger les opérations quotidiennes de l’équipe et contribuera à toutes les décisions stratégiques concernant l'effectif des joueurs et les opérations de football», a fait savoir l’organisation.

La demande d’entrevue du Journal a toutefois été déclinée par un membre de l’équipe des relations avec les médias des Browns, qui a ajouté qu’il faudrait sûrement patienter «quelques semaines» avant d’avoir l’occasion de s’entretenir avec Raîche.

Près du but

La Québécoise, qui n’a jamais caché son rêve de devenir un jour directrice générale d’une équipe de la NFL, cogne plus que jamais à la porte. En Berry, elle retrouve un complice avec lequel elle a travaillé lorsqu’elle a été embauchée par les Eagles de Philadelphie, en 2019.

L’adjoint le plus récent de Berry à Cleveland, Kwesi Adofo-Mensah, a lui-même obtenu une promotion à titre de directeur général des Vikings du Minnesota, le 26 janvier dernier.

«Je suis tellement heureux pour Catherine. Elle est une vraie rock star dans le monde du football», a réagi fièrement l’ancien directeur général des Alouettes de Montréal, Jim Popp, en entrevue avec Le Journal.

Efficace dans tout

Popp sait fort bien de quoi il parle quand il aborde la promotion de Raîche. C’est pour lui que la diplômée en droit de l’Université de Sherbrooke a commencé sa carrière dans le football comme stagiaire chez les Alouettes, en 2015.

Dans la même année, elle était nommée coordonnatrice à l’administration football avant de devenir l'assistante de Popp, qu’elle a ensuite suivi chez les Argonauts de Toronto.

«Nous sommes encore fréquemment en contact, et c’est excitant de savoir qu’elle continue de gravir les échelons. J’avais hâte que la nouvelle devienne officielle.

«Catherine fait plein de choses de la bonne façon dans une équipe de football, tandis que d’autres se spécialisent dans un domaine. Elle est faite sur mesure pour ce travail chez les Browns», s’est réjoui Popp.

Bien préparée

Celui qui occupe depuis janvier le rôle de directeur de l’administration des joueurs dans la USFL croit que Raîche, à 33 ans, ne fera que poursuivre sa fulgurante ascension dans la NFL.

«Elle est une femme très préparée et parce qu’elle n’a jamais eu peur de s’attaquer à quoi que ce soit, elle a gagné le respect dans un monde d’hommes. Dans ce milieu, tu n’obtiens jamais une telle reconnaissance si tu n’as pas fait tes preuves. Andrew Berry pense beaucoup de bien d’elle, et l’inverse est aussi vrai», a louangé Popp.

À ce jour, une seule femme a occupé un poste de directrice générale dans la NFL, soit Susan Tose Spencer, en 1983, avec les Eagles, alors que son père en était le propriétaire.