Crédit : AFP

NFL

Tyreek Hill n’était pas heureux de son utilisation à Kansas City

Publié | Mis à jour

Plus de deux mois après avoir été échangé aux Dolphins de Miami, le receveur de passes Tyreek Hill est revenu sur ce qui ne fonctionnait pas pour lui chez les Chiefs de Kansas City.

L’athlète de 28 ans a l’impression qu’il n’était pas assez visé et qu’il méritait d’avoir le ballon plus souvent. C’est du moins ce qu’il a dit lors de son passage à la baladiffusion «It Needed To Be Said».

«Si les équipes adverses te donnent une confrontation favorable à un contre un face à leur meilleur demi de coin, je ne comprends pas pourquoi on n’utiliserait pas notre meilleur receveur. C’est probablement pour cette raison que la relation entre les Chiefs et moi s’est détériorée», a indiqué Hill.

«Je me disais : "Hé, je ne veux pas faire de scène ou être une diva dans certaines situations, mais puis-je avoir plus le ballon, s'il vous plaît?"», a-t-il poursuivi.

Également présent à l’enregistrement, l’agent de Hill, Drew Rosenhaus, a ajouté son grain de sel.

«Il y a plusieurs moments pendant la dernière saison où nous avions l’impression que Tyreek était sous-utilisé et nous n’avons pas apprécié», a dit le représentant.

«Ils [les Chiefs] ne profitaient pas pleinement de ses habiletés et de son talent. Tyreek est toutefois un gars d’équipe. Il n’a jamais fait de scène. Il a été extrêmement professionnel.»

Aussi une question d’argent

En 2021, Hill a été visé par un relais du quart-arrière Patrick Mahomes cinq fois ou moins dans le même match à cinq occasions. Il avait vécu cette situation seulement une fois en 2020. Le receveur vedette a cependant connu 10 parties où il a été ciblé à plus de 10 reprises, une augmentation comparativement à la saison précédente.

Il faut également considérer l’aspect financier de la transaction qui a permis aux Chiefs d’obtenir cinq choix au repêchage des Dolphins, dont une sélection de premier tour.

Hill était à la recherche d’une nouvelle entente beaucoup plus lucrative et l’organisation de Kansas City ne pouvait pas se permettre de lui offrir la lune, notamment en raison du volumineux contrat de Mahomes.

«J’ai fait de mon mieux, a affirmé Hill à propos des négociations avec les Chiefs. J’ai parlé au "gros gars", [l’entraîneur-chef] Andy Reid. J’ai parlé au quart-arrière. Je disais : "Peut-on faire quelque chose? L’argent garanti peut-il avoir plus de sens? Est-ce que ça peut être sensé pour ma famille, s'il vous plaît?".»

Le joueur vedette a finalement obtenu ce qu’il désirait avec les Dolphins et il a paraphé une entente de quatre ans, d’une valeur de 120 millions $, dont 72,2 millions $ garantis.