Crédit : AFP

Golf

Mickelson toujours aussi confortable avec son choix

Publié | Mis à jour

À sa première apparition publique devant les médias depuis qu’il a pris une pause du golf, au début de l’année 2022, Phil Mickelson, habituellement volubile, s’est gardé quelques réserves, malgré une conférence de presse de plus de 20 minutes, lundi au parcours The Country Club, à Brookline, au Massachusetts, où se tiendra le 122e Omnium des États-Unis, de jeudi à dimanche.

L’athlète de 51 ans s’était écarté pour plusieurs raisons, mais des propos controversés sur le nouveau circuit de golf financé par un fonds saoudien avaient été l’élément déclencheur de cette pause.

• À lire aussi: Omnium canadien : Rory McIlroy défend son titre avec brio

• À lire aussi: Circuit LIV: victoire et chèque de 4,75 millions $ pour Charl Schwartzel

Mickelson est revenu au jeu récemment, mais dans le circuit LIV, qui présentait le tout premier tournoi de son histoire lors de la dernière fin de semaine. La majorité des questions qui lui ont été posées étaient donc logiquement à ce sujet.

«J’ai déjà eu plusieurs opinions tranchées, disons-le ainsi, à propos de plusieurs groupes dirigeants [de la PGA] et j’ai fait un mauvais travail dans ma façon de les transmettre, a expliqué Mickelson, dont les propos ont été repris par le réseau ESPN. C’est l’une des erreurs que j’ai faites et c’est quelque chose que je tenterai d’améliorer dans le futur. Je dois être plus songé dans mes choix de mots et mes actions et garder plusieurs choses derrière des portes closes.»

Quel avenir?

Celui qui est surnommé «Lefty» a été suspendu indéfiniment par le commissaire de la PGA Jay Monahan, jeudi, tout comme plusieurs autres golfeurs ayant joint le circuit LIV.

Questionné à savoir s’il allait disputer de nouveau des événements de la PGA, Mickelson est demeuré bien flou.

«Ma suspension de la PGA a été plutôt publique, tout comme celle de plusieurs autres joueurs, alors ce ne serait que spéculatif que de penser à l’avenir, a ajouté le principal intéressé. Je vais jouer les événements du circuit LIV. Je vais participer à l’Omnium britannique, mais parler des autres événements serait de la spéculation. Je ne sais pas comment tout ça va se régler.

«Je préfèrerais être en mesure de choisir mon propre chemin, que ce soit l’un ou l’autre, ou même les deux. Je sens que j’en ai beaucoup donné à la PGA et au golf durant mes 30 années de carrière, et grâce à mes accomplissements sur le terrain, j’ai mérité ma carte de membre à vie. J’ai l’intention de préserver ça et de choisir les événements auxquels je prendrai part ou non.»

Mickelson en sera à sa 31e participation à l’Omnium des États-Unis, événement qu’il n’a jamais remporté. Il s’agit d’ailleurs du seul tournoi majeur où il n’a jamais été en mesure d'être couronné.