Crédit : AFP

Golf

Omnium canadien: Rory McIlroy défend son titre avec brio

Publié | Mis à jour

Rory McIlroy a défendu sa couronne avec succès, dimanche à l’Omnium canadien, remettant une carte de 62 (-8) pour mettre la main sur un 21e titre en carrière sur le circuit de la PGA.

Ce tournoi disputé dans la grande région de Toronto n’a pas eu lieu en 2020 et 2021 en raison de la pandémie de COVID-19. McIlroy a ainsi défendu le sacre qu’il avait obtenu en 2019 et a eu besoin de se surpasser pour y parvenir. 

Le Nord-Irlandais (-19) a entamé la journée sur les chapeaux de roues en réussissant cinq oiselets dans le neuf d’allée. Malgré des bogueys aux 13e et 16e fanions, le golfeur de 33 ans a pu maintenir son avance sur ses plus proches poursuivants en retranchant un coup à la normale sur les deux derniers trous.

L’Américain Tony Finau, qui avait épaté samedi en remettant la meilleure carte de la journée (62), en a ajouté en jouant 64 pour prendre le deuxième rang à -17. Il a dépassé Justin Thomas (-15) au dernier fanion en réussissant un superbe long roulé. Il a ainsi fait passer sa bourse de 600 300 $ à 948 300 $.

La performance du jour revient toutefois à l’Anglais Justin Rose. Il a grimpé de 15 échelons en remettant une stupéfiante carte de 60, passant au quatrième rang à égalité avec l'Américain Sam Burns (-14). Rose a notamment réussi des aigles aux premier, 11e et 15e fanions.

Spectaculaire Conners 

Les conditions étaient favorables aux bas pointages au club de golf St. George, dimanche. Pas moins de 12 golfeurs ont retranché au moins cinq coups à la normale lors de la quatrième ronde, dont le Canadien Corey Conners, qui a surpris en remettant une carte de 62.

Le golfeur ontarien a connu une journée sans anicroche dans son patelin, ne commettant aucun boguey. Son aigle au 11e trou lui aura finalement permis de prendre à lui seul le sixième rang de la compétition à -12, récoltant par le fait même des gains de plus de 300 000 $.

Les autres représentants de l’unifolié qui ont survécu au couperet sont tous montés au classement sauf Nick Taylor (71), qui a pris le 28e rang à -4, à égalité avec son compatriote Mackenzie Hughes (67).

Adam Svensson a fait preuve de constance en remettant une deuxième carte consécutive de 67, lui procurant le 21e échelon à égalité (-6), tandis qu’Aaron Cockerill (69) a terminé le tournoi à égalité avec la normale, au 48e rang.