Crédit : AFP

Indycar

Newgarden s'impose à Road America

Publié | Mis à jour

L'Américain Josef Newgarden (Penske) a remporté dimanche le GP Road America, disputé à Elkhart Lake (Wisconsin), sa troisième victoire cette saison en IndyCar.

Le double vainqueur du championnat (2017, 2019) et dauphin ces deux dernières années, a devancé le Suédois Marcus Ericsson (Chip Ganassi), tout frais vainqueur des 500 Miles d'Indianapolis, et Alexander Rossi (Andretti), parti en pole mais qui ferme finalement le podium.

Comme il a gagné cette saison sur l'ovale du Texas Motor Speedway et sur le circuit urbain de Long Beach, Newgarden, grâce à cette victoire sur circuit routier, se sera imposé sur les trois types de courses du championnat après huit épreuves seulement.

Il se partagera en récompense une prime de 500 000 dollars avec son équipe, tandis que 500 000 autres iront à deux organismes de bienfaisance oeuvrant à Nashville (Tennessee), la ville natale du pilote.

Newgarden a pris les devants au 26e des 55 tours de course, à mi-parcours donc. Rossi, qui a fini deuxième du dernier GP à Détroit (Michigan), s'est souvent fait pressant mais sans parvenir à dépasser son rival.

À huit tours de l'arrivée, le Mexicain Pato O'Ward (Arrow McLaren), victime d'un problème mécanique, a laissé sa monoplace en bord de piste. La course a été neutralisée et Rossi de revenir encore tout près de Newgarden.

Reparti plus fort, ce dernier a encore dû produire le même effort, à trois tours du terme, après une seconde immobilisation derrière la voiture de sécurité. Il n'a pas été inquiété et c'est même Rossi qui a dû céder sa deuxième place à Ericsson.

Non loin, Romain Grosjean (Andretti), un temps en tête par le jeu des passages aux stands, a bataillé pour les places d'honneur, faisant notamment un court passage dans l'herbe, sous la pression de Colton Herta (Andretti).

Le Français a néanmoins su doubler son coéquipier américain et n'était même pas loin d'accrocher le podium derrière Rossi.