Crédit : AFP

LNH

Un choix de 7e tour en or

Un choix de 7e tour en or

Félix Séguin, TVA Sports

Publié 10 juin
Mis à jour 10 juin

L’histoire d’Ondrej Palat est fascinante. Lors du repêchage de la LNH en 2011, un total de 211 joueurs ont été sélectionnés. Palat, lui, a été le 208e choisi. Ainsi, trois choix plus tard, le repêchage était terminé.

Palat venait de compléter sa deuxième et dernière saison avec les Voltigeurs de Drummondville. Il était alors âgé de 19 ans. Cette année-là, les recruteurs étaient souvent présents aux matchs des Voltigeurs parce qu’ils avaient à l’œil Sean Couturier qui était l’un des plus beaux espoirs en vue du repêchage.

Même s’il a complété la saison avec le même nombre de points que Couturier, Palat passait sous silence.

En fait, l’histoire veut que si le Lightning a repêché Palat au septième tour, c’est en raison de Guy Boucher. Ancien entraîneur des Voltigeurs devenu le pilote du Lightning à ce moment, Boucher avait fortement recommandé à la haute direction de choisir Palat.

Le reste fait partie de l’histoire.

Palat est devenu un pilier des succès du Lightning et il démontre à nouveau cette année toute son importance.

Avec huit buts, il est jusqu’ici le meilleur buteur du Lightning depuis le début des séries. Il vient de marquer cinq buts à ses six derniers matchs dont deux buts gagnants dans la série contre les Rangers.

Palat s’avère un complément idéal pour les joueurs vedettes que sont Nikita Kucherov, Steven Stamkos et Brayden Point. Il peut tout faire. Efficace en avantage et désavantage numérique, Palat peut bloquer des tirs, s’impliquer physiquement et marquer des buts importants.

Au terme de la saison, Palat deviendra joueur autonome sans compensation. Il aura le loisir de choisir son équipe et l’intérêt sera grand. S’il veut rester à Tampa, Palat devra accepter moins d’argent afin des respecter le plafond salarial du Lightning.

Des choix célèbres de 7e tour

Ondrej Palat n’est pas le premier joueur sélectionné au 7e tour qui a éventuellement connu du succès dans la LNH.

Au fil des ans, il y a eu Doug Gilmour (1414 points), Henrik Zetterberg (960 points), Joe Pavelski (924 points), Cliff Ronning (869 points) et Patric Hornqvist (540 points).

Il n’y aucun doute que Palat (423 points) fait partie de cette liste. Sa carrière est loin d’être terminée. Il pourrait ajouter une troisième coupe Stanley à sa collection.