Crédit : AFP

Golf

Tiger Woods dans le club des milliardaires

Publié | Mis à jour

À défaut de remporter des tournois ces temps-ci, le golfeur Tiger Woods gagne beaucoup d’argent, puisqu’il fait partie du groupe des milliardaires, tout comme les légendes du basketball Michael Jordan et LeBron James.

Tel que confirmé par le magazine spécialisé «Forbes», vendredi, le joueur de 46 ans a obtenu approximativement 1,7 milliard $ au cours de sa carrière de 27 ans marquée par 15 titres dans les tournois majeurs. À l’image d’autres personnalités, Woods a misé sur son nom pour devenir une marque de commerce en soi. L’ancien numéro 1 mondial du golf a signé de nombreux contrats publicitaires et effectué plusieurs investissements, générant ainsi plus de 90 % de ses revenus. 

La même source établit la valeur nette du célèbre golfeur à plus de 1 milliard $, et ce, même s’il a récemment refusé une offre «dans les neuf chiffres» de la part du nouveau circuit LIV, qui fait concurrence à la PGA. En fait, Woods n’a pas réellement besoin des dollars de cette organisation, puisque les fruits de ses ententes avec des entreprises comme Nike - son plus important commanditaire -, TaylorMade, Gatorade et Rolex, entre autres, lui ont permis de garnir ses coffres.

«Il a frappé au bon moment dans le bon sport, étant un athlète issu d’un milieu de la diversité et facile d’approche, a commenté à "Forbes" le conseiller Joe Favorito, qui s’intéresse à l’aspect affaires du sport. Les compagnies adorent savoir qu’elles compteront sur quelqu’un apprécié par les partisans traditionalistes, mais aussi les amateurs nouveaux, moins typiques du sport.»

Retour ardu 

Le Tigre a effectué un retour sur les verts cette année après une absence de nombreux mois suivant son grave accident de la route survenu dans la région de Los Angeles en février 2021. Néanmoins, il a éprouvé des ennuis sur les verts. Au Tournoi des Maîtres, en avril, il a pris la 47e place avec un cumulatif de 301, soit 13 coups au-dessus de la normale. Puis, au Championnat de la PGA en mai, il a abandonné au terme de la troisième ronde; au moment de son retrait, il occupait le 76e et dernier rang parmi les joueurs ayant évité le couperet avec un total de 222 (+12).

Cette semaine, Woods a annoncé qu’il manquera l’Omnium des États-Unis prévu du 16 au 19 juin. Il préfère concentrer ses énergies notamment sur l’Omnium britannique qui se tiendra du 14 au 17 juillet.

- Avec l’AFP