Crédit : AFP

NFL

L’entraîneur des Commanders sert une amende salée à son coordonnateur

Publié | Mis à jour

Le responsable de l’unité défensive des Commanders de Washington, Jack Del Rio, paiera cher pour ses propos émis sur les émeutes du Capitole américain, car il a écopé d’une amende de 100 000 $ de la part de l’entraîneur-chef Ron Rivera, vendredi.

Celui-ci n’a guère été impressionné par les déclarations de son subalterne, qui a qualifié les événements du 6 janvier 2021 de «simple querelle». 

À l’emploi de l’organisation depuis le début de l’année 2020, Del Rio remettra une somme qui sera refilée à un fonds venant en aide aux familles de policiers tués ou blessés dans l’exercice de leurs fonctions, l’United States Capitol Police Memorial Fund.

«J’ai rencontré ce matin Coach Del Rio pour lui dire à quel point je suis déçu de ses commentaires de mercredi. Ses remarques ne reflètent pas les valeurs de l’équipe et sont extrêmement dommageables pour la communauté locale. 

«Comme nous l’avons constaté pendant les audiences de jeudi, ce qui s’est passé est un acte de terrorisme intérieur. Un groupe de citoyens a tenté de renverser les résultats d’une élection libre et juste. Par conséquent, des vies ont été perdues et le bâtiment du Capitole a été touché», a précisé Rivera par voie de communiqué.

«Coach Del Rio s’est excusé pour ses mots de mercredi et il comprend la différence entre les événements de ce jour sombre et des manifestations pacifiques constituant la marque de commerce de notre démocratie. 

«Comme citoyen des États-Unis, il a le droit d’exprimer son opinion. [...] Cependant, ses propos ont eu des conséquences et ont causé du tort à beaucoup de gens», a-t-il ajouté.

Irresponsable

Del Rio avait fait son mea culpa quelques jours auparavant, disant respecter ses collègues et les joueurs qu’il côtoie quotidiennement.

«J’ai émis des commentaires concernant l’attaque ayant eu lieu au Capitole des États-Unis et la référence à une querelle [en anglais, dust-up] était irresponsable et négligente. Je suis désolé, avait-il indiqué sur Twitter. 

«Je continue de condamner la violence dans nos communautés à travers le pays. Je dis cela en exprimant également mon soutien en tant que citoyen américain pour des protestations pacifiques. J’ai pleinement appuyé toutes les manifestations non violentes au pays.»