L'après-match LNH

Finale: un atout de taille pour l'Avalanche?

Publié | Mis à jour

Pendant que les Rangers et le Lightning se livrent une chaude lutte en finale de l’Association de l’Est, les joueurs de l’Avalanche du Colorado, eux, peuvent se reposer et s’entraîner sereinement en attendant de connaître l’identité de leurs adversaires en vue de la confrontation ultime de la Coupe Stanley. 

Le balayage face aux Oilers en finale de l’Ouest offre ce genre d’avantages...  

En entrevue à «L’après-match LNH», le Québécois Nicolas Aubé-Kubel, porte-couleurs de l’Avalanche, a expliqué comment il vivait l’actuelle pause de son équipe, celle-ci étant inactive depuis le 6 juin. 

«Nous avons pratiqué jeudi et vendredi. Samedi, c’est une journée de pause et nous reprenons l’entraînement dimanche. C’est sûr que personnellement, je trouve que 9-10 jours, c’est beaucoup de repos. C’est long. Mais ça permet assurément de guérir de vieilles blessures et de se remettre à neuf.»

Peut-être qu'ultimement, ce long répit fera justement pencher la balance en faveur de l'Avalanche en grande finale.

Un sentiment indescriptible   

Invité à partager les émotions qu’il avait ressenties lors du moment où son équipe a éliminé les Oilers, l’ancien des Foreurs de Val-d’Or a offert une réponse révélatrice. 

«Tout le monde était vraiment heureux. Pour ma part, c’était spécial, car je jouais devant ma famille. Les Kubel viennent de l’Alberta, près d’Edmonton. C’était bien de pouvoir les voir après le match.»

Aubé-Kubel a également donné des nouvelles de Nazem Kadri, sur la touche en raison d’une blessure à un doigt, puis a louangé deux de ses coéquipiers pour leur jeu inspiré en ces éliminatoires 2022. 

Voyez le tout en vidéo principale.