JiC

Un entraîneur d'expérience pour épauler Martin St-Louis?

Publié | Mis à jour

Si les Canadiens veulent embaucher un entraîneur d'expérience pour épauler Martin St-Louis, un Québécois qui coche tous les critères est disponible.

Alain Nasreddine a confirmé à Jean-Charles Lajoie, mercredi, être à la recherche active d'un emploi comme entraîneur adjoint. 

«Présentement, je regarde pour des ouvertures. Il y en a beaucoup avec cinq ou six équipes qui cherchent des entraîneurs ou des entraîneurs adjoints. Ma priorité est de retourner dans la LNH et d'être entraîneur adjoint dans la LNH. Être entraîneur-chef dans la Ligue américaine, c'est quelque chose qui me tente aussi. Mon but ultime est toujours d'être entraîneur-chef dans la LNH.»

Celui qui a récemment vu son association de sept saisons avec les Devils prendre fin a définitivement tourné la page sur ce chapitre et il est maintenant prêt pour l'étape suivante.

«Je ne pourrais pas dire que c'est un choc. Je m'en doutais, j'avais un pressentiment lors des deux derniers mois de la saison avec la manière dont les choses se déroulaient et ma relation avec les dirigeants. Je m'y attendais et j'avais réussi à préparer ma famille un peu. J'ai pris beaucoup d'expérience avec les Devils. Ils m'ont quand même donné ma première chance. Maintenant, je suis prêt pour un nouveau défi et je regarde vers l'avant.»

Même s'il accepte la décision, le Québécois a encore bien de la misère à expliquer les motifs qui ont mené à la fin de cette association.

«Je ne veux pas perdre de temps à essayer de comprendre la décision. Ça faisait sept ans que j'étais là et je me débrouillais bien avec mes responsabilités. Les défenseurs se sont tous améliorés cette année. Je suis quand même content du boulot que j'ai fait. Quand les choses ne vont pas bien, une organisation doit prendre des décisions qui ne font pas toujours du sens.»

En ce qui concerne les rumeurs qui disent que les Devils envisagent d'échanger leur premier choix au repêchage, Nasreddine ne croit pas à ça.

«Moi, ça me surprendrait qu'ils fassent ça. S'ils étaient descendus au cinquième ou au sixième rang, j'aurais pu comprendre qu'ils regardent pour échanger le choix. Mais au deuxième rang, ils pourront repêcher un ailier de puissance. C'est vraiment ce que les Devils recherchent pour jouer avec Jack Hughes et Nico Hischier. Je serais très surpris qu'ils échangent le deuxième choix au total.»

Voyez l'entrevue dans la vidéo ci-dessus.