Crédit : AFP

LNH

«Je me fiche de celui qui est devant le filet»

Publié | Mis à jour

Les Rangers ont été incapables de déjouer Andrei Vasilevskiy à égalité numérique à Tampa, et l’attaquant de l’équipe new-yorkaise Chris Kreider semble avoir compris pourquoi.

C’est Mika Zibanejad qui a inscrit le dernier filet à cinq contre cinq des Rangers. C’était le but gagnant du match numéro 2 de la finale de l'Association de l'Est, à New York. Il procurait une victoire de 3 à 2 et une avance de 2 à 0 aux Blueshirts. 

En Floride, toutefois, les trois buts de l’équipe ont été réussis en avantage numérique. Le Lightning en a profité pour remporter les deux rencontres, de sorte que les deux équipes sont maintenant à égalité 2 à 2 après quatre duels.

Aux yeux de Kreider, ses coéquipiers et lui ont peut-être réfléchi un peu trop avant de tirer au cours des deux dernières rencontres. À ses yeux, la solution est simple et l’identité du gardien adverse importe peu.

«Ce n’était pas avec des deuxièmes et troisièmes chances [que nous avons marqué des buts] lors des deux matchs à domicile. C’était en déplaçant la rondelle d’est en ouest, à travers la glace, en lançant la rondelle après moins d’une demi-seconde de possession», a analysé Kreider, selon le site officiel de la Ligue nationale de hockey (LNH).

«Je me fiche de celui qui est devant le filet. Tous les gardiens au monde auront de la difficulté avec des rondelles qui vont d’est en ouest, qui traverse la congestion et qui est immédiatement envoyée au filet. Nous avons probablement tous reçu une passe de la sorte [mardi] et levé la tête pour choisir une cible plutôt que de décocher rapidement.»

Obstacle 

La série se déplacera maintenant au Madison Square Garden, jeudi. Les Rangers y ont remporté leurs huit dernières sorties. L’absence possible de Ryan Strome, blessé au cours du deuxième match et absent lors du quatrième, pourrait toutefois représenter un obstacle important pour les Rangers.

L’entraîneur-chef Gerard Gallant a décidé de faire confiance à Filip Chytil pour le remplacer sur la première unité du jeu de puissance, mais comble de malheur, le choix de première ronde de l’équipe en 2017 s’est lui aussi blessé au haut du corps, mardi.

«Ce n'est pas facile, mais nous ne pouvons pas être tristes, a statué Artemi Panarin. C'est sûr que ça ne va pas nous aider. Il faut essayer d’être positifs. Il faut être positifs. Nous avons été dans une situation pire auparavant, donc tout va bien. J'espère que nous ferons bien au Garden.»

Gallant a indiqué mercredi que les deux hockeyeurs pourraient jouer jeudi et qu’une décision sera prise avant la rencontre. Celle-ci sera présentée sur les ondes de la chaîne TVA Sports à compter de 20 h.