Canadiens de Montréal

La nomination de Marie-Philip Poulin bien accueillie chez le Rocket

Publié | Mis à jour

La nomination de Marie-Philip Poulin comme consultante au développement du Canadien a eu des échos jusqu’à Laval. Les membres du Rocket sont heureux de la venue de la meilleure joueuse au monde au sein de leur organisation. 

Le premier a salué l’embauche de la Québécoise a été l’entraîneur-chef Jean-François Houle.   

«C’est excellent pour notre organisation. C’est très bon pour nous. C’est une joueuse avec beaucoup d’habiletés. C’est sûr qu’il va pouvoir nous aider et aider nos jeunes.»

Pour lui, c’était le bon moment pour engager une femme au sein du département des opérations hockey du Canadien qui est composée en majorité d’hommes. 

«J’accueille cette nouvelle à bras ouverts. Il était temps. Nous sommes rendus là. Elle a toutes les qualités pour faire le travail. Il va nous apprendre beaucoup et c’est clair qu’elle va pouvoir nous aider.»

Des joueurs enthousiastes  

Le vétéran Jean-Sébastien Dea connaît un peu Poulin. Ils se sont déjà rencontrés lors d’événements caritatifs au cours des dernières années. 

«C’est extraordinaire, a-t-il mentionné. Je la côtoie chaque année lors de la classique KR (match caritatif organisé par l’animateur Kevin Raphaël). 

«C’est une personne extraordinaire. Ce qu’elle a fait avec le hockey féminin, c’est magique. Tout le mérite lui revient. C’est le fun que le Canadien fasse une embauche comme celle-là. Ça prend plus de femmes autour de l’équipe.

«On s’en va dans la bonne direction.»

Le défenseur Tobie Paquette-Bisson a aussi lancé des fleurs à la multiple médaillée olympique. 

«Marie-Philip Poulin est une légende pour nous. Ce serait un honneur pour moi de travailler avec elle. C’est une des meilleures joueuses de tous les temps. 

«Son côté offensif et son flair sont incroyables. Elle va être capable de nous amener de l’aide sur le côté psychologique. Elle vient d’un autre univers du hockey. 

«D’avoir une joueuse comme cela dans notre environnement, ça vaut de l’or.»