Cyclisme

Remonter la pente, une étape à la fois

Publié | Mis à jour

James Piccoli et ses coéquipiers de la formation Israel - Premier Tech ont pris le départ du Critérium du Dauphiné dimanche, sur les routes françaises, où ils tenteront de poursuivre sur leur lancée tout au long de la prochaine semaine.

Cette première étape, disputée en montagne sur 192 kilomètres, a laissé place à une arrivée massive à Beauchastel et c’est le Belge Wout van Aert (Jumbo-Visma) qui s’est imposé lors du sprint final, devançant dans l’ordre le Britannique Ethan Hayter (Ineos Grenadiers) et l’Américain Sean Quinn (EF Education-EasyPost).

De son côté, James Piccoli s’est classé 131e à l’issue de cette course stratégique, marquée par le travail d’équipe qui a permis à la formation Israel - Premier Tech de placer ses meneurs Chris Froome (56e) et Simon Clarke (72e) dans le peloton de tête.

«C’était une course assez facile jusqu’à l’ascension du dernier col à une trentaine de kilomètres de l’arrivée. C’est à ce moment que le rythme a accéléré et plusieurs sprinteurs ont été pris à l’arrière. Notre but était d’aider les gars à demeurer en bonne position et c’est mission accomplie», a indiqué le Montréalais qui a terminé à un peu plus de 4 minutes du vainqueur.

Au-delà de la performance d’équipe, Piccoli était également heureux d’avoir été en mesure de prendre le départ de la compétition après avoir contracté un rhume dans les derniers jours.

«On a fait tous les tests nécessaires avec notre équipe médicale et j'ai eu le feu vert, a-t-il assuré. C’est sûr que c’est un peu décevant de commencer dans cette condition, mais je me sens déjà mieux et je suis content de pouvoir aider mes coéquipiers. On va espérer que ça continue de s’améliorer.»

Les prochains jours seront donc déterminants pour le cycliste de 30 ans qui voudra récupérer le plus rapidement possible afin d’être à son poste pour les deux dernières étapes de la compétition prévues en montagne, le week-end prochain.

Il s’agira alors de l’occasion parfaite d’apporter sa contribution, tout comme il l’a fait un peu plus tôt cette semaine en aidant ses comparses Jakob Fuglsang et Michael Woods à obtenir le doublé au Mercan’Tour (1.1). Une performance « très encourageante » après un début de saison pour le moins difficile chez Israel - Premier Tech.

«On avait un plan précis et tout le monde a bien fait son travail dans cette course. C’est bon pour le moral et c’est signe qu’on peut revenir en force après un lent départ et les nombreuses malchances. On avait tous besoin de ça et on regarde devant. Personnellement, outre le rhume, les jambes sont bonnes et je reste confiant», a-t-il conclu.