Crédit : Joël Lemay / Agence QMI

Basketball

L’Alliance défend encore sa forteresse avec brio

Publié | Mis à jour

L’Auditorium de Verdun n’a peut-être accueilli que trois matchs de basketball professionnel, mais il semble déjà causer des maux de tête aux équipes de la Ligue élite canadienne de basketball (LECB) qui le visitent. 

L’Alliance de Montréal est demeurée invaincue à domicile en battant sèchement les Nighthawks de Guelph 94 à 74, dimanche.

Pour une deuxième fois consécutive, lorsque l’équipe québécoise l’emporte, c’est le co-capitaine Hernst Laroche qui a clos le débat de la ligne des lancers francs.

Les hommes de Vincent Lavandier ont été dominants sur tous les plans, mais ont remporté la cinquième rencontre de la saison en grande partie grâce à leur efficacité du centre-ville. En réussissant 15 de leurs 29 lancers de la ligne de trois points (51%), ils ont déclassé leurs rivaux, qui ont dû se contenter d’un faible taux de réussite de 28% en pareilles circonstances.

L’ailier natif de l’État de Washington Dominic Green a encore une fois mené la charge pour l’Alliance en récoltant 22 points et six rebonds. Il a été aidé par une performance inspirée de son coéquipier Isiah Osborne, lui qui a atteint le plateau des 20 points pour la première fois de la saison.

Le Montréalais Kemy Osse a aussi brillé dans la victoire des siens en dominant outrageusement la colonne du différentiel (+34) et en récoltant cinq rebonds défensifs.

Les favoris de la foule ont dû se méfier du dangereux Ahmed Hill. L’ancien de l’organisation des Hornets de Charlotte, dans la NBA, a été plus productif que quiconque sur le parquet dimanche en amassant 25 points.

L’Alliance n’a jamais douté de ses chances de l’emporter, remportant chacun des quatre quarts. Elle menait par 12 points à la mi-temps et n’a jamais regardé derrière.

L’équipe montréalaise se dirigera maintenant du côté d’Edmonton pour y affronter les Stingers, doubles champions en titre de la LECB, mercredi.