MLB

Russell Martin, futur joueur de la PGA?

Publié | Mis à jour

En soulignant la fin de la carrière du joueur de baseball Russell Martin, le balado de TVA Sports «Les buts remplis» s’est permis une touche d’humour, cette semaine, en prédisant un bel avenir au golf pour l’athlète québécois. 

«J’espère maintenant le voir dans le circuit de la PGA avant longtemps!», a ainsi lancé le collaborateur Josué Peley, à la blague, connaissant fort bien l’intérêt grandissant de Martin pour la petit balle blanche depuis son plus récent match dans les ligues majeures en octobre 2019. Écoutez ici le balado de la semaine:

Karl Gélinas, également collaborateur régulier au balado, en a rajouté : «il a tellement une obsession d’être bon dans tout ce qu’il entreprend que je suis convaincu qu’il va devenir extrêmement bon au golf». 

Gélinas a alors décrit une scène où, lors d’une partie de golf avec Martin à Bromont au cours des dernières années, le nouveau retraité a quitté le tertre de départ, comme s’il avait demandé un temps mort à l’arbitre au marbre au baseball, pour mieux exécuter son coup. 

«C'est la première fois que je voyais ça», a assuré l'ancien lanceur des Capitales de Québec.

De façon plus sérieuse, Peley a qualifié Martin de «modèle incroyable», soulignant sa générosité à l’extérieur des terrains. 

«Il mérite pleinement de se retirer la tête haute, a indiqué celui qui a notamment côtoyé Martin dans l’organisation des Blue Jays de Toronto, au moment où il occupait officiellement un poste de traducteur. Pour avoir eu la chance de le voir jouer avec les Jays, je retiens sa façon de se préparer et son leadership. C’est un gars qui ne parlait pas beaucoup, mais lorsqu’il parlait, tout le monde dans la chambre se la fermait.» 

• À lire aussi: Russell Martin confirme sa retraite du baseball  

À l’extérieur de sa carrière sportive, Peley se braque contre certains qui laissent entendre que Martin pourrait être un meilleur ambassadeur pour le baseball au Québec. 

«Peu de gens le connaissent à l’extérieur parce que c’est un gars réservé, il n’a jamais tant aimé faire des entrevues, a-t-il souligné. J’ai souvent entendu certains médias du Québec dire que Russell n’en faisait pas assez ou qu’il ne s’impliquait pas suffisamment...» 

Pourtant, celui qui a déjà joué dans les ligues mineures avant d’évoluer également pour les Capitales vante la grande générosité de Martin. 

«Sans que je lui demande quoi que ce soit, il m’a amené à des places et a toujours été là pour m’aider, a-t-il dit, rappelant son passé de joueur. Je n’aurais pas pu faire tout ça par moi-même, je n’avais pas assez d’argent. C’est un gars rassembleur et adore avoir sa gang avec lui.» 

«C’est un gars discret, mais tellement une bonne personne», a pour sa part résumé Gélinas.