LNH

Développement majeur dans la saga des Coyotes

Publié | Mis à jour

Le conseil municipal de Tempe se dit officiellement prêt à négocier avec les Coyotes de l’Arizona quant à une entente potentielle pour la construction d’un nouvel aréna, car il a voté favorablement en ce sens, jeudi soir.

Au terme d’une séance de plus de huit heures durant laquelle les promoteurs du projet et ses opposants ont tous présenté leurs arguments, cinq des sept élus se sont prononcés en faveur de la poursuite des pourparlers. Cependant, le tout ne garantit pas une approbation finale du plan de développement des Coyotes, qui évolueront la saison prochaine dans l’aréna des Sun Devils de l’université Arizona State, un édifice pouvant accueillir environ 5000 spectateurs. Le contrat qu’ils ont signé pour jouer à cet endroit est d’une durée de trois ans.  

«Je crois que les propriétaires sont sérieux dans leurs démarches pour construire un nouvel aréna. Ils nous ont présenté le plan il y a quelques mois et c'est éloquent. On est toutefois encore loin d'une finalité, mais c'est une bonne nouvelle pour le hockey en Arizona», a expliqué le hockeyeur Antoine Roussel qui a enfilé l'uniforme des Coyotes cette saison lors de son passage à l'émission JiC, vendredi soir.

Par ailleurs, tel que mentionné par le site PHNX Sports, le commissaire de la Ligue nationale de hockey, Gary Bettman, a participé à la rencontre par le biais de Zoom. Il a notamment déclaré à ses interlocuteurs que l’équipe s’engage à parapher une entente de non-déménagement de 30 ans si son plan se concrétise. Le président du club, Xavier Gutierrez, a expliqué que les Coyotes souhaitent faire bâtir un aréna de 16 000 places. Celui-ci ferait partie d’un complexe de divertissement comprenant un hôtel de 200 chambres, des commerces, des restaurants et 1680 unités résidentielles.

À l’opposé, l’une des membres du conseil, Lauren Kuby, a exprimé son scepticisme relatif à la solvabilité des Coyotes et de leur propriétaire Alex Meruelo, rappelant entre autres le mauvais dossier de crédit de la concession considérée à risque sur cet aspect.

La formation de l’Arizona a été chassée du Gila River Arena à la suite d’une fin d’association plutôt difficile avec la Ville de Glendale.