Quebec

Crédit : Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

LHJMQ

LHJMQ: à qui la coupe?

Publié | Mis à jour

Au terme d’une série fort dramatique contre les Remparts de Québec, les Cataractes de Shawinigan ont accédé à la finale de la Coupe du Président mercredi soir et affronteront les Islanders de Charlottetown dans une série 4 de 7, à partir de samedi soir.

À la fin de cette finale, un champion sera couronné pour la première fois de son histoire. Du côté des Cataractes, les partisans attendent une première coupe du Président depuis plus de 50 ans d’histoire. L’équipe a participé à deux finales depuis 2009, s’inclinant à deux reprises. Quant aux Islanders, il s’agit d’une première finale en 19 ans d’existence.

Analyse d’une finale qui s’annonce serrée...

ATTAQUE

Patrick Roy l’a dit dans son point de presse, mercredi soir : les Cataractes comptent sur le meilleur trio de la LHJMQ. Mavrik Bourque, Xavier Bourgault et Olivier Nadeau n’ont peut-être pas noirci la feuille de pointage comme d’habitude en demi-finale, mais ils ont été dangereux. Les Islanders ne sont pas en reste. Xavier Simoneau, Patrick Guay et Brett Budgell mènent la charge.

► Avantage : Shawinigan

DÉFENSE

Les Islanders comptent possiblement sur la meilleure brigade défensive de toute la LHJMQ. Cinq des six défenseurs réguliers sont âgés de 18 ans ou plus et faisaient partie de l’équipe l’an dernier, dont les piliers Lukas Cormier et Noah Laaouan. L’autre, Jérémie Biakabutuka, a été acquis de l’Océanic dans le courant de la saison. À Shawinigan, le retour au jeu d’Angus Booth aide grandement, mais la profondeur n’est pas celle des Islanders.

► Avantage : Charlottetown

GARDIENS

Difficile de les départager. Francesco Lapenna et Antoine Coulombe ont été solides jusqu’à présent en séries, comme le démontrent leur moyenne de buts alloués sous les 2 (1,79 pour Lapenna et 1,88 pour Coulombe) et leur pourcentage d’arrêts au-dessus des 0,930 (0,936 pour Lapenna et 0,933 pour Coulombe).

► Avantage : Égalité

ENTRAÎNEURS

D’un côté, Daniel Renaud participe à une deuxième finale en deux ans après avoir perdu à la barre des Foreurs de Val-d’Or, l’an dernier. De l’autre, Jim Hulton participera à une première finale dans la LHJMQ, mais il a une vaste expérience de 21 ans comme entraîneur, dont trois comme adjoint à Peter DeBoer avec les Panthers de la Floride, entre 2008 et 2011. Il vient aussi de remporter le titre d’entraîneur de l’année pour une deuxième saison consécutive.

► Avantage : Charlottetown

IMPONDÉRABLES

Les Cataractes peuvent passer pour les négligés, mais si ce n’était du grand nombre de blessés cette saison, ils auraient terminé beaucoup plus haut au classement. Pas de doute que le poids de plus de 50 ans sans coupe du Président pèse sur les épaules de tout le monde à Shawinigan.

► Avantage : Shawinigan

► Prédiction : Shawinigan en 7