Crédit : MARTIN ALARIE / JAGENCE QMI

Boxe

Le nouveau Mathieu Germain l’emporte

Publié | Mis à jour

Malgré deux changements d’adversaires au cours des dernières semaines, Mathieu Germain a usé de patience contre l’arrogant Misael Cabrera Urias pour obtenir une importante victoire par décision, jeudi au Casino de Montréal.

Les juges ont rendu des pointages de 96-94, 97-93 et 99-91 pour le favori local, qui infligeait une première défaite à son vis-à-vis.

Dès le premier round, «G-Time» a semblé être ébranlé par une frappe bien placée. Mais quelques accrochages au deuxième ont ensuite eu raison du sourire en coin d’Urias (12-1-0, 9 K.-O.). Cherchant le coup gagnant par la suite, le Mexicain s’est toutefois buté à l’endurance de Germain (21-2-1, 9 K.-O.).

Plan de match

Les amateurs de boxe devront d’ailleurs s’habituer à le voir user de patience. Un plan de match signé Stéphan Larouche auquel il s’adapte peu à peu.

«C’était le plan, a expliqué Germain quelques instants après son duel. [Stéphan] voulait qu’on l’amène à l’école pour lui montrer que j’étais un boxeur d’expérience. Il n’avait jamais fait [de combat de] 10 rounds. Stéphan voulait qu’on attende au début, ce qui n’est pas mon habitude. Mais je ne voulais pas prendre de risque et j’ai pris mon temps.»

Urias disputait en effet un premier match à l’extérieur du Mexique et n’avait pas enfilé les gants depuis le 26 juin 2021. Malgré sa fiche reluisante, il a rarement affronté des adversaires au sommet de leur art.

Il s’agissait de la troisième victoire de Germain depuis son revers devant Junior Ulysse. Il devrait maintenant faire face à un pugiliste plus coriace la prochaine fois qu’il montera dans le ring, avec comme objectif de grimper dans les classements mondiaux. Selon Michel, la carrière du vétéran boxeur de 32 ans est en effet rendu à un tournant.

«Moi, je ne refuse rien, a lancé le principal intéressé. Je suis un guerrier. Amenez-moi quelqu’un, je me bats contre!»