Crédit : AFP

NFL

Aaron Donald menace de prendre sa retraite

Publié | Mis à jour

Le plaqueur étoile des Rams de Los Angeles Aaron Donald pourrait bien ne plus jamais jouer au football.

De passage à la baladodiffusion «I Am Athlete», l’athlète de 31 ans a déclaré qu’il prendra sa retraite s’il n’obtient pas une entente contractuelle plus lucrative.  

«Je n’ai pas besoin de jouer au football pour me sentir bien, a déclaré Donald. J'ai eu la chance de jouer à ce jeu, d’y gagner de l'argent, de réaliser plusieurs choses en huit ans... Je suis satisfait. Si je peux en gagner un autre [un Super Bowl], ce serait super. Mais si ce n’est pas le cas, je suis en paix.»

En remportant le Super Bowl en février dernier, Donald a mis la main sur le dernier honneur qu’il manquait à son impressionnant palmarès. En effet, le vétéran de 31 ans a été sélectionné à titre de recrue défensive de l’année en 2014. Il a été élu trois fois joueur défensif de l’année et sept fois au sein de la première équipe d’étoiles. Il compte également huit invitations au Pro Bowl.

«J’ai parlé de la retraite avant même de gagner le Super Bowl, a aussi dit Donald. Depuis que je joue dans la ligue, je dis que je vais disputer huit saisons et que j’en aurai ensuite terminé.»

Une question d’argent?

S’il joue en 2022, le choix de premier tour (13e au total) des Rams en 2014 disputera une neuvième saison dans la NFL. Il semble que cette menace de prendre sa retraite soit un moyen de pression pour renégocier son entente contractuelle.

Présentement, Donald touche un salaire annuel de 22,5 millions $. Cela fait de lui le joueur de ligne défensive évoluant à l’intérieur de celle-ci le mieux rémunéré de la NFL. Il est cependant au sixième rang des joueurs défensifs du circuit en ce qui concerne les salaires.

Récemment, le directeur général des Rams, Les Snead, a indiqué qu’il essayait de trouver un terrain d’entente sur un accord qui permettrait à Donald d’être satisfait de ses conditions et à son club de pouvoir toujours s’améliorer en embauchant des joueurs.

«Ce n’est pas seulement une question d’argent, a affirmé Donald. Mais, c’est tout de même un "business". Pour moi, l’important, c’est de gagner. Je ne veux pas jouer au football si je ne peux pas gagner. Si j’ai l’impression d’avoir une vraie opportunité de remporter un autre Super Bowl, ça aura du sens de jouer. Je me répète, mais ça reste un "business" et nous devons nous y attarder. Si cela n’est pas géré, il en sera ainsi. Je vais bien aller malgré tout.»