Crédit : AFP

Série A (Italie)

Ibrahimovic a l'intention de continuer, selon Maldini

Publié | Mis à jour

Zlatan Ibrahimovic, en fin de contrat et dans l'impossibilité de jouer avant début 2023 après son opération au genou gauche cette semaine, a l'intention de continuer sa carrière, a estimé vendredi le directeur sportif de l'AC Milan Paulo Maldini.

« D'après ce que j'ai compris, son intention est de continuer », a souligné le dirigeant rossonero, dans un entretien à la Gazzetta dello Sport, deux jours après l'opération de l'attaquant suédois de 40 ans. 

« On s'est donné rendez-vous dans une quinzaine de jours. Je ne vois aucun problème à trouver un accord. Il n'est certainement pas à son aise, en jouant aussi peu. On verra ce qui se passe dans les deux prochaines semaines », ajoute Maldini.

Ibrahimovic, revenu au club en janvier 2020, a subi mercredi une intervention chirurgicale, qui a permis de reconstruire son ligament croisé antérieur du genou gauche au prix de sept à huit mois de convalescence. 

Sa saison, commencée tardivement en raison d'une autre opération au même genou en juin 2021, a été perturbée par plusieurs pépins physiques. Il a confié jeudi n'avoir « presque pas dormi pendant six mois » et pris des antidouleurs sur toute cette période.

La durée d'indisponibilité annoncée va emmener l'ex-attaquant du Paris-SG vers un nouveau long parcours de réhabilitation, s'il décidait de signer un nouveau contrat avec l'AC Milan, nouveau champion d'Italie.

Dans la Gazzetta dello Sport, Maldini confirme que le club est en voie de recruter l'attaquant belge de Liverpool Divock Origi, 27 ans, pour épauler Olivier Giroud, Rafael Leao et Ante Rebic dans le secteur offensif. 

Milan n'a actuellement pas « la disponibilité économique » pour réaliser de gros transferts, précise toutefois l'ex-défenseur des Rossoneri, alors qu'une vente du club semble se préciser, peut-être au fonds américain RedBird, favori selon plusieurs médias italiens. 

« Cela me plaît d'être une sorte de garantie pour Milan. Mais je ne suis pas la personne idoine pour m'inscrire dans un projet non victorieux. Je ne pourrais jamais le faire », observe Maldini, lui-même en fin de contrat. 

Le dirigeant en profite pour s'en prendre à sa direction en regrettant de ne pas avoir eu de discussions sur la suite du projet: « La réalité, c'est que le propriétaire (le fonds Elliott, ndlr) ne s'est pas assis pour discuter avec nous et cela ne va pas », lance celui qui a largement contribué au redressement du club, revenu au sommet du football italien avec un 19e scudetto.