CF Montréal

Deux autres dossiers bientôt réglés chez le CFM?

Publié | Mis à jour

Maintenant que l’épineux dossier du logo est réglé, la direction du CF Montréal se penche sur d’autres cas prioritaires. Parmi eux, le contrat du directeur sportif Olivier Renard.

En entrevue à l’émission «JiC» à TVA Sports, vendredi, le président du club Gabriel Gervais a laissé entendre que les pourparlers vont bon train pour reconduire l’entente du Belge.  

«Nous avons un préaccord avec Olivier, a-t-il déclaré. On l’a rencontré avec Joey (Saputo) dans les dernières semaines. C’est maintenant de le mettre sur papier et d’avoir la signature. Et ça, c’est la chose facile, peut-être!», a-t-il blagué.

D’après Gervais, qui a été embauché le 28 mars dernier, les deux camps sont «dans les derniers miles» avant de finaliser une entente, dont la plus récente proposition pourrait déjà être dans la poste.

«Il faut y arriver, mais nous allons tous ensemble dans la même direction.»

Et Wilfried Nancy?  

Pendant que le processus suit son cours, qu’en est-il de l’entraîneur-chef Wilfried Nancy? Interrogé par Jean-Charles Lajoie, Gervais a renvoyé la balle à... Renard!

«Je vais laisser Olivier faire son travail et répondre à cette question», a-t-il répondu tout en se disant satisfait de la besogne de l’instructeur.

«On est très content du travail de ‘Wil’. J’ai eu beaucoup de conversations avec lui. J’ai beaucoup de respect pour sa pédagogie et la façon qu’il parle. J’aime beaucoup comment il agit avec les jeunes et les vétérans.»

Le Bleu-blanc-noir affiche un dossier de 6-5-7 cette saison, rendement qui lui permettait d’occuper le quatrième rang dans l’Association de l’Est avant les joutes du week-end. Avec 20 points, il n’était qu’à une victoire de la deuxième place.

Si les performances de l’équipe ont surpris au cours du dernier mois, la formation s’est refroidie lors de ses deux dernières sorties de la saison régulière avec deux défaites d’affilée. 

Pour Gervais, même si les rivaux du CFM se préparent mieux pour les affronter, Nancy ne change pas sa façon de diriger.

«Les deux derniers matchs contre Nashville et Real Salt Lake, je pense qu’on a manqué de jambes. Nashville est une grosse équipe très physique et je crois elle n’avait pas perdu à ses 22 derniers matchs à domicile. On savait que ce serait un défi.»