Crédit : AFP

Hockey

Le Canada remonte et élimine la Suède

Publié | Mis à jour

Le Canada a créé l’égalité grâce à deux buts rapides en fin de troisième période, avant de trancher le débat en prolongation par l’entremise de Drake Batherson pour vaincre la Suède au compte de 4 à 3, jeudi à Tampere, en quart de finale du Championnat du monde de hockey.

La troupe de l’entraîneur-chef Claude Julien a ainsi assuré sa place dans le carré d’as, son prochain duel étant prévu samedi. Toutefois, elle peut se compter chanceuse d’avoir prolongé son parcours, car elle avait concédé les trois premiers buts de l’affrontement et se trouvait en retard 3 à 1 avec moins de deux minutes à écouler au temps réglementaire.

«Nous sommes une équipe plutôt jeune et je crois que nous étions nerveux en première période. Nous avons commis des erreurs qui leur ont donné des occasions et ils en ont tiré avantage. Nous avons effectué quelques ajustements après la première et ensuite, nos gars ont semblé s’être calmés», a expliqué Julien au site web de l’IIHF.

La partie a été à l’image du tournoi en montagnes russes de l’unifolié, qui avait plié l’échine devant la Suisse et le Danemark au tour préliminaire en dépit de la présence de nombreux hockeyeurs de la Ligue nationale en ses rangs. Pierre-Luc Dubois a réduit l’écart à un but, avant que Mathew Barzal ne crée l’impasse à 18 min 37 s de la période, au moment où son gardien Chris Driedger était assis sur le banc au profit d’un sixième patineur. Célébrant son 25e anniversaire de naissance, le joueur des Islanders de New York a surpris Linus Ullmark à l’aide d’un lancer du revers que le gardien n’a pu maîtriser.

«Nous essayions de croire que nous pouvions marquer, et ensuite, nous avons fait 3 à 2, puis nous avons égalé pour aller en prolongation. C’est l’une de ces journées où nous savions que nous réussirions. Nous nous sentions bien», a mentionné le défenseur Damon Severson.

William Nylander a placé la Suède dans l’embarras en faisant trébucher Batherson tôt en prolongation. Le porte-couleurs des Sénateurs d’Ottawa a aussitôt fait payer son vis-à-vis ayant écopé d’une punition mineure. Après avoir saisi la passe transversale de Barzal à quatre contre trois, il a battu Ullmark à l’aide d’un tir sur réception pour confirmer le triomphe canadien.

Ryan Graves a été l’autre marqueur des vainqueurs, lui qui a brisé la glace pour les siens au début du troisième engagement.

«Ce premier but nous a redonné de l’énergie. Ensuite, nous avons touché la cible plusieurs fois», a indiqué Julien.

Nylander, Max Friberg et Carl Klingberg ont enfilé l’aiguille du côté des Scandinaves, dominés 42 à 19 pour le total de tirs.

Champions en titre, les Canadiens participeront aux demi-finales pour la septième fois d’affilée.