Crédit : AFP

Tennis

Félix Auger-Aliassime ira à Wimbledon

Publié | Mis à jour

Félix Auger Aliassime sera à Wimbledon à la fin juin, même si le Québécois estime que la décision du tournoi de bannir les Russes et les Biélorusses est «un peu injuste», tout comme celle de l’ATP de ne pas distribuer de points en Angleterre.

«C'est un Grand Chelem, je suis dans le top 10. Dans les années à venir, il faut que je saisisse toutes les opportunités de remporter l'un de ces tournois. Je ne vais pas rater cette occasion», a laissé savoir la neuvième tête de série à Roland-Garros en conférence de presse, mercredi. 

Quelques athlètes, tant de l’ATP que de la WTA, ont dit dans les derniers jours qu’ils n’étaient pas encore fixés au sujet de leur participation au troisième tournoi majeur de la saison. Du lot se trouvent le Canadien Denis Shapovalov et la Japonaise Naomi Osaka.

«Ils n’ont rien fait de mal» 

S’il sera bel et bien à Wimbledon, réputé comme étant la plus prestigieuse compétition de tennis au monde, la raquette de L’Ancienne-Lorette croit tout de même que tant le tournoi que l’ATP ont fait faux pas dans leurs récentes décisions.

Le joueur de 21 ans reconnaît que la guerre en Ukraine est plus importante qu’un tournoi de tennis, aussi prestigieux soit-il, mais il affirme que tous les joueurs «ont droit de faire leur travail», c’est-à-dire, dans ce cas-ci, de jouer au tennis.

«C'est malheureux de voir que les joueurs russes ne peuvent pas jouer, a regretté Auger-Aliassime. Je les connais, ils n'ont rien fait de mal, ils ne sont pas impliqués dans ce conflit personnellement. Ils méritent autant que moi de jouer ce tournoi. Je me mets à leur place, c'est en dehors de leur contrôle.»

Une autre solution? 

À Londres, le neuvième joueur au monde ne pourra pas défendre les 360 points qu’il a obtenus l’an dernier en atteignant les quarts de finale. Cette décision de ne pas attribuer de points et de retirer tout de même ceux accumulés l’an passé le fera sans doute reculer au classement.

Il ne sera toutefois pas le pire. Le numéro 1 mondial et champion en titre au All England Club, le Serbe Novak Djokovic, chutera au troisième rang à la mi-juillet.

Shapovalov, demi-finaliste l’an passé à Wimbledon, devrait être à tout le moins exclu du top 20.

«C’est un peu injuste. Mais ce serait aussi injuste de garder les points. Je me demande s’il n’y avait pas d’autres alternatives», s’est interrogé Félix.