Félix Séguin

L'un des meilleurs gardiens de l'histoire de la LNH

L'un des meilleurs gardiens de l'histoire de la LNH

Félix Séguin, TVA Sports

Publié 24 mai
Mis à jour 24 mai

Andrei Vasilevskiy est présentement plus grand que nature.

Le gardien russe est la principale raison pourquoi le Lightning de Tampa Bay s’est débarrassé des Panthers de la Floride en quatre matchs.

Vasilevskiy n’a concédé que trois buts aux puissants Panthers qui représentaient pourtant la meilleure attaque de la LNH en saison régulière.

Il a bloqué 151 des 154 tirs dirigés vers lui avec notamment 49 arrêts lors de la quatrième et dernière rencontre.

4 victoires, une moyenne de buts accordés de 0,75 et un taux d’efficacité .981. Difficile de demander mieux.

Ce qui est déconcertant, c’est que Vasilevskiy est devenu imbattable lorsqu’un match éliminatoire est d’une grande importance.

Premièrement, au cours des deux dernières années, il présente maintenant une fiche de 10-0 lorsqu’il peut éliminer l’adversaire. Et sachez que six de ses victoires ont été obtenues par blanchissage. Ce fut encore le cas dans le match no 4 contre les Panthers.

Et deuxièmement, Vasilevskiy ne perd plus deux matchs de suite en séries. Depuis deux ans, il a conservé un dossier de 17-0 le match suivant une défaite.

Un lent départ contre Toronto 

Non pas qu’il avait été « mauvais », mais Vasilevskiy avait présenté des statistiques plus que modestes lors des cinq premiers matchs de la série contre les Maple Leafs de Toronto. (Fiche de 2-3, moyenne : 3,65, taux d’efficacité : .880)

Cependant, dès que le Lightning a fait face à l’éliminatoire contre les Leafs, Vasilevskiy est redevenu le gardien dominant qui lui a permis de gagner le trophée Conn-Smythe l’an passé.

Si bien que depuis le match no 6 contre les Maple Leafs, Vasilevskiy a signé six victoires de suite, il a présenté une moyenne de buts accordés de 1,11 et un taux d’efficacité de .968. En résumé, le gardien du Lightning n’a donné que sept buts durant cette séquence de six victoires.

Vasilevskiy est certainement le favori présentement chez le Lightning pour remporter le trophée Conn-Smythe, un trophée qu’il pourrait remporter pour une deuxième année de suite.

C’est arrivé seulement une fois dans l’histoire qu’un gardien gagne ce trophée deux ans de suite. Bernard Parent, en 1974 et en 1975, a été le seul à réaliser cet exploit.

Avec Dryden et Roy 

Il n’y a plus aucun doute, Vasilevskiy fait sa place peu à peu comme l’un des meilleurs gardiens dans l’histoire.

À l’âge de 27 ans, il a maintenant en poche deux Coupes Stanley (2020-2021), un trophée Vézina (2019) et un trophée Conn-Smythe (2021).

À cet âge-là, seulement Ken Dryden et Patrick Roy étaient parvenus à avoir cette récolte. Parions que Vasilevskiy ne s’arrêtera pas là.

-30-