Séries de la LNH

Le Lightning balaie les Panthers!

Publié | Mis à jour

Les vainqueurs du trophée des Présidents ne sont plus. Les Panthers de la Floride ont été sèchement éliminés du portrait des séries éliminatoires, eux qui ont été balayés au terme d’une défaite de 2 à 0 dans le quatrième duel de leur série contre le Lightning de Tampa Bay, lundi au Amalie Arena.

Les auteurs d’une campagne de 122 points ont pourtant mis toutes les chances de leur bord, dominant les tirs 49 à 25 dans le quatrième match. Ils ont toutefois eu de la difficulté à battre le gardien Andrei Vasilevskiy, comme tout au long de la série. Le gardien russe s’est dressé devant chacun des 49 lancers pour éliminer les Panthers, lui qui n’a permis que trois buts dans toute la série.  

À l’autre bout de la patinoire, Patrick Maroon a inscrit le but vainqueur. L’attaquant a d’abord vu Sergei Bobrovsky bloqué partiellement un tir de Zach Bogosian, la rondelle bondissant au-dessus de l’homme masqué. Maroon a ainsi attendu qu’elle soit à une hauteur légale pour la frapper au vol. Bobrovsky, visiblement confus, a lentement reculé dans son filet, y poussant la rondelle au même moment.

Ondrej Palat a pour sa part scellé l’issue du match en poussant le disque dans une cage déserte.

Le Lightning profitera désormais de quelques jours de vacances, en attente du dénouement de la série opposant les Hurricanes de la Caroline aux Rangers de New York, avant le début de la finale de l’Est.

Deux buts refusés en 108 secondes  

Les hommes de Jon Cooper son passés bien près de briser la glace non pas une fois, mais bien deux fois, en deuxième période. Les arbitres ont toutefois refusé les deux réussites.

Sur le premier filet, un tir de Mikhail Sergachev dévié par Alex Killorn, la rondelle a heurté le filet protecteur tout juste auparavant, sans que les arbitres ne s’en aperçoivent. L’entraîneur-chef des Panthers Andrew Brunette a ainsi contesté la décision et a eu gain de cause.

À peine 1 min 48 s plus tard, Anthony Cirelli a gagné une mise au jeu en territoire offensif et Nikita Kucherov a immédiatement décoché un tir qui a eu raison de Bobrovsky. La révision vidéo, une fois de plus demandée par Brunette, a démontré que Cirelli avait dirigé la rondelle vers son coéquipier avec sa main, ramenant une fois de plus les équipes à égalité.