Séries de la LNH

Les Flames ne savent plus quoi faire face à McDavid

Publié | Mis à jour

L’étoile de Connor McDavid brille depuis le début des séries éliminatoires et les Flames de Calgary semblent être bien agacés d’être pratiquement battus par un seul homme dans leur série contre les Oilers d’Edmonton. 

McDavid a ajouté trois mentions d’aide à sa récolte dimanche dans un gain de 4 à 1. Il compte 23 points en 10 parties éliminatoires jusqu’ici. Jamais auparavant, un joueur de la Ligue nationale de hockey (LNH) n’avait réussi neuf matchs de plus d’un point à ses 10 premières sorties en séries.

Ainsi, comme les Kings de Los Angeles au premier tour, les Flames ne semblent avoir aucune réponse face au brio de McDavid.

«Nous laissons un gars dominer le jeu», s’est désolé le défenseur Rasmus Andersson, selon le quotidien «Calgary Sun».

«Nous laissons un gars nous battre pour quelques matchs maintenant, a ajouté Matthew Tkachuk. Nous allons retourner à la planche à dessin et trouver un moyen de l’arrêter au prochain match. Ils ont un joueur qui joue la moitié du match et qui joue du bon hockey en ce moment. Il faut trouver un moyen d’arrêter ça.»

Recette facile 

S’ils sont frustrés, les joueurs des Flames gardent les yeux rivés sur l’objectif. Maintenant que les Oilers mènent 2-1 dans cette série de deuxième ronde, il devient impératif de remporter le deuxième duel à Edmonton, sans quoi il sera difficile de revenir de l’arrière.

Ils souhaitent maintenant se servir de leur expérience contre les Stars de Dallas au premier tour pour progresser. Ils avaient effacé un déficit de 2-1 dans la série pour triompher en sept parties.

«Ils ont l'avantage de la glace en ce moment. Nous devons gagner un match [à Edmonton] pour le récupérer, a fait valoir Tkachuk. Nous aurions pu perdre 10 à 0 ou 1 à 0 en prolongation, c’est le même résultat.»

«Nous étions dans cette position dans la dernière série. Ce n'est pas si difficile de trouver une recette; nous devons juste gagner un match, égaliser la série et rentrer à la maison.»

Pas la faute de Markstrom 

Pour changer l’allure de la série, Jacob Markstrom aura son mot à dire puisqu’il a donné 15 buts en trois rencontres. Il en avait donné seulement 11 en sept sorties contre Dallas.

Le Suédois n’est toutefois pas la source des ennuis des Flames et personne dans l’équipe ne lui reproche quoi que ce soit.

«Nous savons tous que nous n'étions pas assez bons devant lui, a déclaré Andersson. Nous l'avons laissé tomber. Combien de surnombres ont-ils eus [dimanche], surtout en deuxième période? Et ils en ont profité. Nous n’étions tout simplement pas assez bons et ça nous a coûté cher.»

Le quatrième match aura lieu mardi à Edmonton.