Séries de la LNH

Tyler Toffoli reste calme

Publié | Mis à jour

L’attaquant Tyler Toffoli sait très bien ce qu’il faut pour remporter la coupe Stanley, lui qui a soulevé le précieux trophée dans l’uniforme des Kings de Los Angeles, en 2014. C’est pourquoi l’ancien du Canadien de Montréal demeurait calme, vendredi soir, après la défaite des Flames dans le deuxième match de la série face aux Oilers d’Edmonton.

«C’est le hockey des séries, ce ne sera pas parfait à chaque soir, a-t-il noté, cité par le site web de la Ligue nationale de hockey. Des choses arrivent durant un match, nous devons rester calmes et ne pas prendre des pénalités. Honnêtement, nous devons simplement jouer notre style de hockey.»

Toffoli, qui a été acquis du Canadien par les Flames en retour d’un choix de première ronde en compagnie d’Emil Heineman et de Tyler Pitlick en février dernier, en appelle notamment à la discipline.

Dans la rencontre de vendredi, les Flames se sont retrouvés à six reprises en infériorité numérique, les Oilers en ayant profité une fois, par le biais du défenseur Evan Bouchard.

Retrouver son identité

Toffoli, avec son deuxième but des présentes séries, a lui-même touché la cible sur le jeu de puissance pour Calgary. Il avait ainsi donné les devants 3 à 1 aux Flames avant la remontée des Oilers. Le gardien Jacob Markstrom, qui a fait face à 40 lancers dont 11 alors que les locaux étaient en infériorité numérique, a parfois semblé être laissé à l’abandon par ses coéquipiers.

«Lors de nos deux derniers matchs ici, nous n’avons pas joué selon notre identité, a ajouté Toffoli, sur le site web des Flames. Nous avons donné trop de chances de marquer. "Marky" a bien joué pour nous aider à demeurer dans le match.»

«Je pense que nous avons raté plusieurs opportunités, a pour sa part mentionné l’entraîneur-chef des Flames Darryl Sutter. Heureusement, Markstrom a été très, très bon pour nous.»

Toffoli et Sutter sont sur la même longueur d’onde. Après tout, ils étaient aussi ensemble, en 2014, lors de la conquête des Kings.