Séries de la LNH

L’Avalanche retrouve le chemin de la victoire

Publié | Mis à jour

Victime de leur première défaite de cette édition des séries éliminatoires dans le deuxième duel contre les Blues, au second tour, l’Avalanche du Colorado a rapidement retrouvé ses bonnes habitudes, samedi à St. Louis, en défaisant ses adversaires 5 à 2.

C’est finalement un but d’Artturi Lehkonen qui a fait la différence. Dans une situation à deux contre un avec Bowen Byram, le Finlandais a préféré le tir à la passe et a eu raison. L’ancien du Canadien de Montréal a même ajouté un deuxième filet, en fin de troisième période, dans une cage déserte. Il a ainsi établi un sommet personnel pour le plus de buts lors d’un seul et même parcours éliminatoire, avec quatre. Il avait inscrit trois réussites avec le Tricolore en 2021.

Gabriel Landeskog, Nazem Kadri et Logan O’Connor ont réussi les autres buts des vainqueurs.

Du côté des Blues, Ryan O’Reilly a poursuivi sur sa lancée. Il a d’abord préparé le filet de Colton Parayko, en première période, avant de lui-même toucher la cible, à l’engagement suivant.

Binnington quitte...

En plus de perdre le match, et ainsi accuser un retard de 2-1 dans la série, les Blues ont perdu les services du gardien Jordan Binnington, en première période.

Dans une bataille pour la rondelle, devant le filet des favoris de la foule, Kadri et Calle Rosen sont entrés en collision, avant de tomber sur l’homme masqué, qui s’est immédiatement tordu de douleur. Binnington a bien tenté de se relever pour retrouver des sensations dans sa jambe, mais sans succès. Il a ainsi quitté après moins de sept minutes de jeu, lui qui a bloqué les trois tirs auxquels il a fait face.

KADRI DANS BINNINGTON -

En remplacement, Ville Husso a cédé quatre fois sur 23 lancers. Il s’est fait souhaiter la bienvenue par O’Connor, qui a compté sur le premier lancer de l’Avalanche contre le portier.

À l’autre bout de la patinoire, Darcy Kuemper a réussi 29 arrêts.

Girard aussi

L’Avalanche a aussi perdu un élément de sa formation en Samuel Girard. Moins de deux minutes de jeu s’étaient écoulées quand le défenseur québécois a été frappé derrière son filet par Ivan Barbashev. Le visage de Girard a violemment heurté le haut de la bande et il a immédiatement quitté le match, ensanglanté, après n’avoir patiné que 56 secondes.

Barbashev étampe violemment Girard -

L’Avalanche a confirmé par la suite qu’il avait été transporté au centre hospitalier le plus près pour y subir des tests plus approfondis, qui ont révélé qu’il s’était fracturé le sternum, a révélé l’entraîneur-chef Jared Bednar, au terme du match. Girard ratera ainsi le reste des séries éliminatoires.

La série reprendra avec le quatrième match, lundi.