Crédit : AFP

Sports divers

Pas de Triple Couronne, mais un Preakness Stakes ouvert

Publié | Mis à jour

Sans le vainqueur du Derby du Kentucky, «Rich Strike», à Baltimore, au Maryland, ce week-end, les parieurs et les amateurs de courses hippiques devront se tourner vers un autre candidat surprise au réputé Preakness Stakes, samedi.

Le cheval «Rich Strike» et son jockey Sonny Leon ne seront pas de la deuxième manche de la Triple Couronne, ayant décidé de se concentrer sur le Belmont Stakes du 11 juin. Il y a deux semaines, ils avaient remporté la palme au Kentucky malgré une cote de 80 contre 1 qui faisait d’eux les plus sous-estimés de cette course.

«Epicenter» (6-5), deuxième du Derby du Kentucky, est le favori pour le Preakness Stakes. Il est l’un des trois chevaux, avec «Simplification» (6-1) et «Happy Jack» (30-1), à prendre part aux deux premières épreuves de la Triple Couronne de cette année.

Le moment parfait?

La distance à parcourir plus courte pourrait sourire à «Epicenter», qui a été dépassé dans les derniers mètres par «Rich Strike» lorsqu’il bataillait avec «Zandon». Leon, le jockey d’expérience, a effectué un mouvement parfait pour mener sa monture à la victoire.

«En sortant du virage, nous semblions en mesure de gagner jusqu’à ce que ce cheval arrive dans les 50 dernières verges et nous devance. Mais il a réalisé une excellente course. Il a fait tout ce que je lui ai dit de faire», a raconté au journal «Baltimore Sun» le jockey d’«Epicenter», Joel Rosario.

L’absence de «Rich Strike» pourrait ainsi ouvrir la porte au favori et à l’entraîneur Steve Asmussen, qui a vu deux de ses protégés l’emporter au Preakness Stakes. «Curlin» (2007) et «Rachel Alexandra» (2009), l’une des six pouliches à être déclarées gagnantes au Maryland, ont fait la fierté de l’instructeur le plus victorieux d’Amérique du Nord.

«Honnêtement, il y a eu un peu de déception, a admis Asmussen quant au retrait de “Rich Strike”. Je voulais une nouvelle occasion [de le battre]. Je fais peut-être preuve d’ignorance, mais vous êtes ici pour compétitionner. Je suis sûr qu’ils se croiseront un jour, je l’espère.»

Seulement neuf bêtes prendront le départ de la chevauchée de 1900 mètres au Pimlico Race Course, tandis que 20 chevaux ont complété le parcours à Churchill Downs.