Crédit : AFP

LNH

Un cadeau pour l’entraîneur-chef des Predators

Publié | Mis à jour

Les Predators de Nashville ont accordé une prolongation de contrat de deux ans à leur entraîneur-chef John Hynes, a annoncé jeudi le directeur général David Poile.

Embauché le 7 janvier 2020 après le congédiement de Peter Laviolette, Hynes a guidé son équipe en séries éliminatoires cette saison. Celle-ci a conservé une fiche de 45-30-7 pour obtenir le dernier laissez-passer des équipes repêchées dans l’Association de l’Ouest. Cependant, elle a été incapable de gagner une seule rencontre au premier tour des séries face à l’Avalanche du Colorado. 

«Je crois qu’il a fait du travail fantastique, son personnel aussi, a mentionné Poile en conférence de presse, lui qui participait au bilan de saison des Predators. J’ai totalement confiance en John et son personnel d’entraîneurs pour nous mener à de plus grandes et meilleures choses dans le futur.»

L’instructeur-chef avait aussi vu ses hommes baisser pavillon en première ronde l’an passé. Il revendique un dossier de 92-64-10 depuis son arrivée au Tennessee et compte 242 victoires en 520 parties du calendrier régulier en carrière. Il a été à la barre des Devils du New Jersey de 2015 à 2019.

D’autres dossiers 

Poile et Hynes ont également commenté plusieurs dossiers importants de la saison morte pour leur équipe. Un gardien différent devrait d’ailleurs épauler Juuse Saros en 2022-2023, ce qui semble signifier la fin pour David Rittich avec les «Preds». En 17 matchs à sa première campagne à Nashville, le Tchèque a montré une fiche de 6-3-4, une moyenne de buts alloués de 3,57 et un taux d’efficacité de ,886.

L’état-major pourrait ainsi se tourner vers Connor Ingram, qui s’est fait un nom en fin de saison régulière et en séries éliminatoires. Le portier de 25 ans a passé la plupart de son temps dans la Ligue américaine au cours des cinq dernières années.

Hynes a indiqué que l’adjoint de Saros devrait être en mesure de disputer une vingtaine de rencontres.

Le contrat de l’attaquant Filip Forsberg est aussi un sujet important pour les Predators. Le Suédois a terminé sa meilleure campagne en carrière avec une récolte de 42 buts et 84 points en seulement 69 matchs.

Son contrat de six ans, d’une valeur annuelle de 6 millions $, viendra à échéance au cours de l’été. Il y aurait un intérêt mutuel à poursuivre la collaboration entre les deux parties.

«Pour aujourd’hui, pour le mois prochain, ou peu importe le temps que ça prendra, nous nous concentrerons [sur la signature de Forsberg]», a annoncé le DG.